LOCTOPUSVOITOU

10 bonnes raisons de ne pas voter pour ...

 

 

                            

 

                   10 bonnes raisons de ne pas voter pour Emmanuel Macron

 

Même s’il baisse ces derniers jours, le candidat d’En Marche! reste le favori des sondages.

Cela reste un mystère car certains faits devraient normalement refroidir une grande partie de ses électeurs.

Nous avons ainsi relevé 10 bonnes raisons de ne pas voter pour lui.

 

Numéro 1: Sa principale force est de se dire hors des partis. Pourtant, son mouvement En Marche! pourrait simplement servir de résurrection au PS.

De nombreux cadres de l’ancien gouvernement l’ont rejoint ou le soutiennent comme Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian ou encore Barbara Pompili sans compter un grand nombre de députés socialistes.

Il se murmure même qu’Emmanuel Macron envisage une alliance avec le PS pour les législatives… Même François Hollande le dit: « Emmanuel Macron, c’est moi !

 

Numéro 2: Les financements de son parti sont très douteux. Emmanuel Macron a refusé de donner les noms de ses financeurs et c’est un cadre de la banque américaine Goldman Sachs qui a organisé son repas de levers de fonds à Londres. Or celle-ci a l’habitude de placer des proches dans des postes de pouvoir pour servir ses intérêts.

 

Numéro 3: Pour qui roule vraiment Emmanuel Macron ? Lorsqu’il était ministre de l’économie, le candidat d’En Marche! a pris des décisions favorisant son ancien employeur, la banque Rotschild en refusant la séparation des banques de dépôt et d’affaires.

L’ancien banquier d’affaire envisagerait même de diminuer le montant de fonds propres obligatoires des banques, rendant les épargnants encore plus vulnérables en cas de faillite d’une banque tout en permettant aux établissements financiers de gonfler leurs profits.

 

Numéro 4: Son discours est complètement vide, il n’y a aucun fond, aucune idée concrète pour surtout ne froisser personne. Ce sont ses supporters eux-mêmes qui le disent. Pas étonnant que ses derniers meetings à la Réunion ou à Marseille aient été des énormes flops.

 

Numéro 5: Il a tous les médias dans sa poche, le rendant intouchable. Emmanuel Macron est un pur produit marketing créé uniquement par les grands médias qui l’ont mis en avant sans raison pendant des mois. La seule émission qui a osé le critiquer a été censuré sur ordre de son équipe…

On est bien en France pourtant. Heureusement, internet a sauvé cette émission particulièrement pertinente sur le danger que représente ce candidat. Même les journalistes de Challenges aurait subi des pressions de leur direction pour supprimer un article s’en prenant à Emmanuel Macron.

 

Numéro 6: Emmanuel Macron a été au coeur de scandales financiers que la presse s’est bien gardée de promouvoir. Un livre-enquête des journalistes Marion L’hour et Frédéric Says, Dans l’enfer de Bercy, a révélé que l’ancien ministre de l’économie aurait dépensé aurait dépensé 120.000 euros de crédits du ministère pour des déjeuners et dîners afin de préparer sa campagne présidentielle, soit 80% de l’enveloppe annuelle.

Or, il est totalement illégal d’utiliser l’argent du ministère à des fins électorales.

 

Numéro 7: Emmanuel Macron s’est couché devant des musulmans intégristes. Alors que Mohamed Saou était l’un des cadres de sa campagne, le mouvement En Marche! l’a mis à l’écart après la révélation de propos tenus sur les réseaux sociaux.

Celui-ci se glorifiait notamment de ne pas être Charlie et faisait la promotion du dictateur turc Erdogan. Mais, proche des radicaux islamistes du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), celui-ci  n’a été mis que temporairement à l’écart. Pourquoi ? Simplement parce que la CCIF a menacé de détourner le vote musulman d’Emmanuel Macron.

 

Numéro 8: Emmanuel Macron a autorisé la vente d’Alstom au profit du groupe américain General Electrics, entraînant ainsi la suppression de 500 postes et surtout la perte d’un fleuron français de l’industrie qui vivait pourtant de la commande publique. Notre argent public ira donc renfloué les caisses du Trésor Américain.

 

Numéro 9: Son bilan en tant que ministre de l’économie est absolument catastrophique: explosion du chômage, des milliards d’aide aux entreprises captées uniquement par les grands groupes du CAC 40,  promesses non budgétées avant son départ, une croissance beaucoup plus faible que dans les autres pays de la zone euro… On comprend mieux pourquoi il ne parle jamais de son expérience au ministère de l’économie !

 

Numéro 10: Parce qu’il ne comprend pas la France. Pour lui, la culture française n’existe pas, La Guyane est une île en Afrique …

 

Numéro 11: Trouvez-la vous-mêmes

 

                 

Au troisième tour qui va prendre le pouvoir :

           le peuple ou la finance ?

 

 

 

       

 



18/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres