LOCTOPUSVOITOU

AUCHAN NE FERA PAS MAIN BASSE SUR GONESSE

  Dossier :  LE GROUPE AUCHAN NE FERA PAS MAIN BASSE SUR GONESSE

   Le débat public sur le Grand Paris a été l'occasion du lancement du projet « EUROPA CITY » par la municipalité de Gonesse et le Groupe AUCHAN. L'implantation de ce projet est prévue au cœur de l'espace agricole du « Triangle de Gonesse », au niveau de la Patte d'Oie.
Pour la réalisation de ce projet, le groupe AUCHAN exige la création d'une gare, financée par les fonds publics du Grand Paris.
Europa City, c'est quoi ?

   Un « très grand complexe commercial, culturel, sportif et récréatif », un « équipement unique dédié aux cultures européennes » aux dires de Nicolas Sarkozy présentant les repères du Grand Paris à la Cité de l'architecture le 29 avril 2009. Le projet est porté par la famille Mulliez, propriétaire du groupe Auchan
   Le maire de Gonesse a souhaité la réalisation de ce projet au cœur du Triangle de Gonesse, sur 80 ha de terrains agricoles et comprenant 450 000 m² de surfaces bâties : 50 % pour le commerce, 35 % pour les loisirs (on parle de pistes de ski !), 10 % de « culturel », 5 % administratif et technique.     Sans rire, les promoteurs annoncent de 20 à 40 millions de visites par an (autant que le Forum des Halles à Paris, deux fois plus qu'EURODISNEY). De qui se moque-t-on ?

     Qu'est-ce que le triangle de Gonesse ?

   C'est environ 1 000 hectares de terres agricoles d'excellente qualité de la Plaine de France, le dernier espace agricole au sud de Roissy. Sa pointe sud est proche de Paris, en limite de l'aéroport d'affaire du Bourget, bordé à l'est par l'autoroute A1, à l'ouest par la D317 (ex N17) et au nord par la commune de Roissy ville.

      Le Triangle de Gonesse n'est pas à vendre

   Depuis 2005, l'Etablissement Public d'Aménagement (EPA) Plaine de France paie des équipes d'aménageurs pour établir un projet sur le Triangle de Gonesse. Il a été d'abord question de technopole consacrée à l'innovation et à la recherche.
   Mais la réalité est toute autre : la Zone des Tulipes, au sud du triangle, se couvre d'alignements d'immenses entrepôts, dédiés uniquement au transport par camions, ou de Centres commerciaux qui déplacent et détruisent plus d'emplois qu'ils n'en proposent.
   Gonesse compte déjà six zones d'activités. D'importantes zones de logistiques existent à Fosses, Marly-la-ville, Survilliers, Louvres, Vémars, Goussainville, la plateforme de Roissy, Paris Nord 2 et Garonor. Des centaines d'hectares d'espaces agricoles sont perdus à tout jamais et il y a toujours autant de chômage à Gonesse et dans les communes voisines. Le suréquipement de l'est du Val d'Oise et de la Seine Saint Denis (Ô Parinor) en centres commerciaux et en zones logistiques ne sera pas créateur d'emplois.
   EUROPA CITY n'a pas sa place sur le Triangle de Gonesse : quoi qu'en dise le groupe AUCHAN, après le Centre commercial AEROVILLE sur la plateforme de Roissy, également du groupe AUCHAN, le projet EUROPA CITY n'est qu'un Centre commercial de plus, un Centre commercial de trop !
Cela au détriment du commerce de proximité tant dans les centres villes que dans les nouveaux quartiers tant dans le 95 que le 93.

   Pour produire notre nourriture, l'Ile-de-France a besoin du triangle de Gonesse :

   Comme pour le Triangle Vert et le Plateau de Saclay en Essonne, un avenir agricole est possible pour le Triangle de Gonesse, associant les agriculteurs et les entreprises locales pour favoriser le développement de filières courtes et l'alimentation de l'Ile-de-France.
   Les circuits courts sont aujourd'hui une alternative de plus en plus crédible à l'organisation déshumanisée et déshumanisante de la Grande Distribution incarnée par les groupes mercantilo-financiers tel qu'Auchan. Ils recréent du lien social, redonnent de l'autonomie aux consommateurs, soutiennent des formes d'agriculture préservant les écosystèmes et permettant aux paysans de vivre de leur métier, se tiennent à distance du discours publicitaire artificiel.

                                     ***********************************

Europa City : générer une offre shopping et loisirs de premier choix ...

  Sur le dossier de présentation d'Immochan concernant son projet d'Europa City :
  Selon ce document le projet répond au constat que « Le shopping est devenu un loisir et constitue un élément incontournable d'un déplacement touristique. »
 
Le projet
Europa City a pour base la perspective du développement important de ce type de tourisme qui repose sur le développement des inégalités qui ne cessent de s'accroître dans les pays émergents et qui nous atteint dans nos pays d'Europe de l'Ouest. Qu'Auchan ait cette ambition n'étonnera personne, c'est le commerce... Mais qu'une municipalité de gauche défende ce projet, basé sur le développement des inégalités et le présente comme un projet de territoires,reste insupportable. Pour que ce projet soit viable et compétitif, il devra donc tirer les salaires et les conditions de travail vers le bas.

 

Quelques citations tirées dossier de présentation d'Immochan concernant son projet d'Europa City  :

Le projet Europa City est basé sur le développement du tourisme mondial : pour la France 1996 :  62,4 millions ;  prévision 2020 :  106 millions.

 Le shopping : nouveau facteur d'attraction

 Le shopping est devenu un loisir et constitue un élément incontournable d'un déplacement touristique. 

L'arrivée de nouveaux touristes venant de pays émergents bouleverse l'échiquier du tourisme mondial. L'attractivité d'un lieu touristique tient désormais autant de sa capacité à générer une offre shopping et loisirs de premier choix, que de son capital historique et culturel. Parmi le clientèles les plus consommatrices : retenons les Russes, les Chinois et le Moyen Orient… autant de cartes à jouer pour que Paris et sa région prennent toute leur part de cette nouvelle donne du tourisme mondial !

Europa City, c'est un pôle de loisirs de premier plan :

Cité de divertissements jalonnée d'attractions : parc à thèmes avec manèges à sensations, parc à neige avec station de ski, parc aquatique mêlant jeux et plage de sable fin, salles de spectacles et de concerts….

Concernant la plage, le projet Paris Plage de la Ville de Paris a une autre allure et s'adresse à tout le monde, touriste ou non.

Un projet structuré autour de la place de l'Europe et de 5 pôles majeurs (British square, Rambia méditerranéa, Slavia boulevard, Norden Platz, Avenue de France) jalonnant un parcours qui reflète l'ensemble des composantes de la diversité européenne.

Des pôles complémentaires :

Pôle Luxe : les marques européennes les plus prestigieuses s'affichent dans des vitrines flamboyantes, capables de faire briller les yeux du monde entier.

Pôle restauration : Fidèle aux valeurs d'accueil et à l'esprit de convivialité de la France, Europa City est également un lieu riche en gastronomie, en concept de restauration et en expérience culinaires.

8 000 à 15 000 places de parking selon localisation.

Immochan  vise deux sites pour son implantation :

·        Le site industriel de l'aéroport du Bourget Le projet du Bourget s'ouvrirait également à une traversée piétonne qui créerait la jonction entre les différents quartier autour du site. Cette ouverture donnerait accès aux habitants voisins à des programmations ludiques, commerciales et culturelles. Cette perméabilité permettrait là encore une appropriation du projet par les habitants des quartiers alentours.

·        Le site agricole de Gonesse : il s'ouvrirait également à la traversée piétonne qui créerait la jonction entre différent quartier autour du site. Cette perméabilité faciliterait enfin une certaine appropriation du projet par les habitants des quartiers avoisinants.

Le projet dans son dimensionnement tel que présenté, devrait générer 30 à 40 millions de visites par an. 40% à 50 % des visiteurs seront des touristes français et internationaux.

Le « Paris » de l'emploi

Europa City est un puissant générateur d'emplois et de dynamique économique. Le potentiel d'emplois directs liés au fonctionnement et à l'exploitation du site est estimé entre 7 000 et 8 000 lorsqu'il aura atteint son rythme de croisière.

Durée des travaux 3 à 4 ans et 10 000 emplois

Les recettes fiscales pour les collectivités : globalement un revenu fiscal compris entre 20 et 40 millions d'euros annuels pour les collectivités territoriales concernées.

                                   ***************************************

 http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/territoires/221140631/faire-decoller-triangle-gonesse

CONTRE EUROPA CITY – AUCHAN, SUR LE TRIANGLE DE GONESSE :
SIGNEZ LA PETITION


   Associations signataires : Action Consommation, ADHEVO, Amis de la Terre 95, Association Ecouen Environnement, Bien Vivre au Thillay, Bien Vivre à Vémars, Environnement 93, Val d'Oise Ecologie Persan, Val d'Oise Environnement, La Vigie d'Ecouen.


12/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres