LOCTOPUSVOITOU

Je rêvais d’un autre monde…Ça ressemble à du conflit d’intérêt, non ?

                                     Je rêvais d’un autre monde…


Communication

  Si vous n’avez pas passé les deux derniers mois avec 33 mineurs chiliens, vous avez certainement vu cette publicité à la télévision. La musique est le vieux tube de Telephone « Je rêvais d’un autre monde », ça commence bien… Puis après quelques secondes arrive la voix off : « Santé, prévoyance, épargne, retraite, on se pose tous des questions sur l’avenir… inventer les nouvelles solutions qui permettent à chacun de construire son indépendance c’est notre métier. » On termine le spot par la signature : «  Malakoff Médéric, présents pour votre avenir. »

  Joli programme en perspective, n’est-ce pas ? Mais je vous invite à regarder d’un peu plus près… Qu’est-ce que le groupe Malakoff Médéric ? Qui le dirige ? Comment cet acteur très puissant du secteur de l’assurance tisse sa toile ? Comment Malakoff Médéric profite des réformes politiques ? Vous verrez cette publicité autrement, je vous l’assure.

   Le groupe Malakoff Médéric

  Pour vous donner une idée du poids de Malakoff Médéric, c’est le n°1 des groupes paritaires de protection sociale, n°2 de la retraite complémentaire et n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance). Le groupe est né de la fusion des groupes Malakoff et Médéric le 30 juin 2008. Dès le 1er Juillet, le président de Médéric cède sa place pour laisser seul au commande du groupe, le président de Malakoff. Ce dernier est loin d’être un inconnu : au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance-Maladie) de 2004 à 2005. Autant dire que le bonhomme a du réseau. Son nom ? Guillaume Sarkozy.

   La complémentaire retraite

  La réforme des retraites qui fait tant de bruit en ce moment ne se limite pas qu’au simple report de l’âge légal de départ. Plusieurs amendements, non pas de l’opposition mais de la majorité, vont favoriser le développement des PERCO (plans d’épargne collectifs pour la retraite) et PERP (plans d’épargne-retraite populaire). Ces dispositifs ne sont autres que des fonds de pension… oui vous savez, comme les fameux fonds de pension Américains qui spéculent sur les marchés boursiers et dont on connait pourtant les dangers. Et bien les PERCO et les PERP vont être étendus aux PME, vont pouvoir être financés par le rachat des RTT. D’un côté, la prise en charge du système par répartition s’appauvrit, de l’autre les possibilités de capitaliser pour la retraite se développent.

  Allez donc faire un tour sur le site internet de malakoffmederic et vous constaterez que le groupe propose désormais (ce n’était pas le cas il y a encore quelques mois) une offre PERCO. Une belle aubaine au moment où l’on estime que chaque français devra épargner de plus en plus pour compléter sa future retraite puisque l’on sait que le montant des pensions va mécaniquement diminuer. Nicolas Sarkozy fait de la place pour les retraites complémentaires que vend son frère. Ça ressemble à du conflit d’intérêt, non ?

    La complémentaire santé

  La législation des complémentaires santé a changé (lois Fillon). Désormais, les entreprises peuvent proposer des mutuelles employeurs obligatoires. En échange, elles prennent en charge une partie des cotisations… qu’elles récupèrent via d’autres déductions fiscales pour les remercier d’adhérer au dispositif. De son côté, l’employé est obligé de résilier son contrat avec sa mutuelle personnelle… et même d’y inscrire ses ayant-droits, sauf si ces derniers sont déjà couverts par une mutuelle employeur obligatoire (du conjoint par exemple). Pourquoi je vous parle de tout ça ? Quel est le rapport avec Malakoff Médéric ?

  Depuis le 1er Mai 2008, les salariés du secteur de l’Architecture sont passés au dispositif de mutuelle employeur obligatoire. Ces derniers tentent de résister et les syndicats se révoltent. 45.000 personnes sont obligées d’adhérer à Malakoff Médéric. 1er Janvier 2009, les employés de la Sécurité Sociale (CAF, Assurance Maladie, Assurance Vieillesse, URSAFF et ACOSS) et les employés du Pôle Emploi (anciennement ASSEDIC et ANPE) sont aussi obligés d’adhérer à une mutuelle employeur obligatoire. Devinez qui récupère le marché ? Malakoff Médéric. La Sécurité Sociale en France c’est 120.000 salariés, le Pôle Emploi 50.000.

   Courant 2010, les négociations entrent en cours pour le secteur CHR (Café-hôtellerie-Restauration). En contre-partie de la baisse de la TVA, les entreprises du secteur avaient promis d’adhérer au dispositif mutuelle employeur obligatoire. Début octobre, les heureux gagnants sont désignés, il s’agit d’une gestion tri-partite comprenant Audiens, le groupe Mornay et, je vous le donne en mille, Malakoff Médéric. Pour votre information, l’hôtellerie-restauration emploie près de 800.000 personnes. Elles seront toutes obligées d’adhérer à Malakoff Médéric à compter du 1er Janvier 2011.

  Si on fait les comptes, le groupe Malakof Médéric, dont le frère de Nicolas Sarkozy est le Délégué Général, aura récupéré près d’un million de nouveaux adhérents en moins de 2 ans. Je n’ai pas d’information sur les modalités des appels d’offres mais je pense que nous sommes en droit de nous interroger sur l’omniprésence de Malakoff Médéric… et sur des présumées pratiques de dumping pour s’assurer la victoire sur tous ces marchés.

 Le rôle des partenaires sociaux

  Hormis les syndicats d’architectes qui ont essayé en vain de déjouer l’accord conclu avec Malakoff Médéric, tous les autres ont signé les accords de branche ou d’entreprise. Comment n’ont ils pas remarqué l’omniprésence du groupe de Guillaume Sarkozy ? Certes, les mutuelles employeurs obligatoires sont avantageuses financièrement (sauf pour les couples qui ne souscrivaient qu’un seul contrat et désormais obligés d’en avoir deux) et participent à la couverture santé des employés. Il faut néanmoins les mettre en perspective avec les réformes du secteur de la santé, notamment la baisse des remboursements des soins et des médicaments. Ce qui se trame derrière ce dispositif de mutuelles employeurs obligatoires c’est un système proche du système de santé Américain, celui de l’assurance privée au détriment de la solidarité collective. Est-ce ce modèle que défendent CGT, FO, CFDT et CFTC ?

  Je rêvais d’un autre monde…

  Revenons donc maintenant à la publicité pour Malakoff Médéric et notons tous les messages écrits qui défilent en 30 secondes : Et pour demain on fait quoi ? No future sans indépendance. Et ma boîte elle fera quoi pour moi ? La santé de demain c’est maintenant. Et pour demain on fait quoi ? Je crois que vous avez maintenant les éléments pour répondre à toutes ces questions, à vous de décrypter le message que Malakoff Médéric veut nous faire passer…

http://lociol.wordpress.com/2010/10/15/malakoff-mederic/




17/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres