LOCTOPUSVOITOU

Lordon et la sortie de l'euro ...

 
       

         L'Européisme a-t-il eu raison de l'Europe ?



  Des économistes et des politiques en appellent à la sortie de l'euro, qui serait responsable de la crise actuelle. Si l'euro demeure une monnaie incomplète, une sortie de l'Union monétaire, quel que soit le scénario envisagé, aurait des conséquences économiques catastrophiques. In fine, c'est au politique qu'il faut en appeler, à la veille des élections européennes, pour relancer l'intégration budgétaire et faire ainsi de l'euro une véritable monnaie unique.

      http://www.esprit.presse.fr/archive/review/article.php?code=37786&folder=3

DELATTE Anne-Laure
Faut-il abandonner l'euro ?

  Some economists and politicians call for an end of the European currency, which they see as being the cause of the current crisis. While the euro is still an incomplete currency, leaving the monetary union would have very serious economic consequences, regardless of the way in which it is done. On the eve of the European elections, politicians have to take a stand, to promote an integrated budgetary framework so that the euro becomes a real common currency.


  


  L'Européisme a-t-il eu raison de l'Europe ? 

  Poursuivant sa série sur l'Europe et dans l'attente des élections européennes, La Grande Table reçoit aujourd'hui Frédéric Lordon .

    À écouter l'émission suivante de France Culture.

    La Grande Table (2ème partie) : L'Européisme a-t-il eu raison de
l'Europe ?
               http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4830644

  Plus de détails sur cette émission :
    http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-l-europ...

 Poursuivant sa série sur l'Europe et dans l'attente des élections européennes, La Grande Table reçoit aujourd'hui Frédéric Lordon, philosophe et économiste, à l'occasion de la parution, aux Editions Les Liens qui Libèrent, de son dernier essai, La Malfaçon. Monnaie européenne et souveraineté démocratique.

  Lordon y développe comment il a choisi de traiter de la sortie de l'euro, cela non pas d'un point de vue de stratégie économique (dévaluation) mais plutôt sous l'angle de la nécessaire restauration de la souveraineté démocratique.

  Marc-Olivier Padis, rédacteur en chef de la revue Esprit, qui propose d'ailleurs dans son dernier numéro (mars-avril) un article d'Anne-Laure Delatte sur la question de la sortie ou non de l'euro, joindra ses questions et réflexions à celles de Caroline Broué et d'Antoine Mercier.



10/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres