Les expulsions par des forces de l'ordre en masse sur le site du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, et ce à l'approche de l'hiver, doivent nous interroger.

Quelle urgence y a-t-il à procéder ainsi alors que les autorisations nécessaires aux travaux envisagés ne sont pas encore délivrées et encore moins validées juridiquement ?

 Retour en arrière pour quelques pistes de lecture. Rappelez-vous le projet de construction de pont à l'île de Ré. A cette époque, les associations et les écologistes dénonçaient l'illégalité des autorisations délivrées au regard du droit de l'environnement. Ils avaient attaqué lesdites autorisations devant le juge administratif, qui leur avait donné raison après une procédure de plusieurs années. Comme le projet avait été réalisé entre temps, le droit a été violé. Car nous le savons bien, un projet réalisé et jugé illégal a posteriori, profite d'une situation de fait et devient irréversible.

L'urgence qui conduit aujourd'hui à expulser et détruire les habitations ne serait-elle pas dictée par la volonté de forcer le passage et de contourner délibérément le droit ? Ce qui est certain, c'est que le projet de nouvel aéroport ne peut, pas plus qu'hier celui du Pont de l'île de Ré, répondre aux exigences de la Loi. Ce qui est certain aussi, c'est qu'il n'y a aucune urgence à expulser avant l'hiver.

Alors nous nous interrogeons : l'idée des porteurs du projet de nouvel aéroport ne serait-elle pas de construire au plus vite pour créer une situation irréversible ? De faire en sorte, comme pour le pont de l'ile de Ré, que l'aéroport soit construit avant que le juge administratif n'ait statué sur les demandes tendant à l'arrêt des travaux ? Conclusion : qui sont vraiment les hors-la-loi dans cette histoire

Extraits publiés le dans Actualité Aménagement du territoire

//elus-pdl.eelv.fr/c-presse-notre-dame-des-landes-qui-sont-les-vrais-hors-la-loi/

                  **********************************************************

Silence médiatique sur la guerre civile contre l'écologie à l'Ayraultport de Notre-Dame-des-Landes


   600 CRS, 400 gardes, GIGN, flics en civil, physionomistes, hélicops, barrages routiers filtrants etc etc ....

Que ce gouvernement soit fort décevant, il n'y a pas que les sondages pour le dire. On se souvient qu'avant de former le gouvernement Ayrault, le président Hollande avait pris soin d'envoyer une délégation à Notre Dame des Landes, pour assurer les occupants de la zone d'un moratoire sur les expulsions.

Que signifiait une telle démarche ?
On avait mal compris : il s'agissait seulement de tromper les citoyens avant de se présenter aux élections législatives… C'est pas très joli.

Et c'est le premier ministre qui entend imposer une rigueur « historique » aux finances de l'État qui envoie en nombre considérable les impôts sur pattes que représentent les forces de l'ordre pour imposer que « sa » bonne ville puisse disposer d'un méga aéroport en lieu et place de celui qu'elle a déjà et qui fonctionne sans problèmes majeurs que l'on sache…

On voit mal comment il espère faire remonter sa popularité en procédant ainsi de façon à la fois brutale et mesquine…

À force d'arrogance, de bêtise et de méchanceté, il est d'ores et déjà acquis que ce gouvernement, cette présidence, ce parti et les mairies qu'il gouverne aussi, seront parvenus en un rien de temps à faire du mot « socialiste » une injure…

 Bien naïfs ces socialistes de croire que la complaisance des médias – très discrets sur cette bataille sans précédent – suffira à les sortir d'affaire.

Ce qui se passe en ce moment même à Notre-Dame-des-Landes est un scandale .
Le deuxième scandale, c'est que tout le monde s'en fout !

Un jour, j'imagine que quelqu'un de désintéressé à dû souffler à l'oreille de Ayrault qu'un deuxième aéroport à Nantes ce serait bien pour la croissance, pour le rayonnement régional, pour celui du maire, aussi, hein !

 Complètement plongés dans la politique, avec une vision rétrécie qui ne dépasse jamais l'horizon de la prochaine élection, ils n'ont pas vu le temps passer, le monde changer.
 Oh, ils ont bien entendu parler d'écologie, mais ils n'y ont rien compris.
 Des conseillers en comm leur ont dit d'en parler ? OK on en parle. Mettez-moi un ou deux ministres écolo, fermez moi une vieille centrale nucléaire, une bagnole hybride pour le président, Montebourg qui se promène en voiture électrique, et voilà, ça fait la rue Michel.
 Pour le reste ? Ben on change rien, c'est croissance, nucléaire, béton et bagnole.
  Ainsi notre Ayrault n'a pas eu de problème à Nantes. Dès qu'il s'agit de "croissance ou de béton", l'UMP est toujours d'accord. Tous ces politiques ne pèsent pas grand-chose face au Front du Bétonneur Vinci.

 NDDL c'est un projet principalement privé, mené par Vinci, qui en obtiendra la concession pour 55 ans !   
 Le coût du projet, sous-estimé à un peu plus de 500 millions d'euros (la moitié d'argent public), serait en fait au total (comprenant les autoroutes) de 4 milliards d'euros.

Mais rien n'arrêtera les bétonneurs et leurs complices politiciens. Les gouvernements passent, et le projet se poursuit.

Et c'est dans ce contexte que les bétonneurs ont commencé à passer à l'action. Le 16 oct, ils ont envoyé 1200 flics (CRS, gendarmes mobiles, BAC…) déloger les empêcheurs de bétonner en rond. Mille deux cents ! Plus que l'effectif total de l'armée Luxembourgeoise !

 Milice au service de Vinci. Des scènes de guerre civile dans le bocage nantais

 Des
robocops qui gazent les manifestants pacifiques, et tirent au flash ball. C'est ça, la "gauche" ?

  L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est un projet pharaonique et anachronique.
  C'est le triste résultat de raisonnements faits par des cerveaux malades de gens drogués depuis leur enfance par l'idée de "croissance". Ces gens-là sont persuadés que le trafic aérien va poursuivre une croissance exponentielle, alors que dès qu'on regarde la situation sans œillères, on voit clairement que le secteur aérien sera l'un des premiers touchés par la crise de l'énergie et l'effondrement économique qui va s'ensuivre (ce qui a déjà commencé).

  La croissance infinie n'existe pas, inutile de courir après.
  Il ne faut pas chercher toujours plus de croissance, il faut réfléchir aux moyens de vivre mieux sans croissance et les mettre en place.
 Respecter la planète au lieu de l'exploiter jusqu'à en faire un désert inhabitable et surchauffé.

 Si on écoute les croissancistes, on va creuser des puits de gaz de schiste dans tous les jardins, saloper toutes les nappes phréatiques pour repousser l'inéluctable de quelques années.

  Ces "socialistes" n'ont rien compris à l'écologie.
  Pire, ils ne comprennent plus rien à rien. Notre-Dame-des-Landes juste après le TSCG, personne ne peut avaler ça.
Quoi qu'ils en disent, ils veulent poursuivre et amplifier le nucléaire.

Notre-Dame-des-Landes est encore plus symbolique depuis que son promoteur, Ayrault, est devenu premier ministre. Bon, c'est sure, il est en train de se planter,.... à suivre !

 VT

                     ***********************************************

         NDDL : répression violente ou l'égo d'un Ayrault .... en galerie photos !


On clique /  :   Photos de l'éviction   dans le plus grand silence médiatique ... et pour cause !

        *************************************************
Ecoutez l'émission 53 minutes

Projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

27.10.2012 - 07:05 Ajouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile

Reportage sur le site destiné à construire un aéroport près de Nantes, où la police est intervenue pour expulser environ 200 personnes. Avec le témoignage des expulsés qui restent sur le lieu.

NDDL : un grand projet inhumain (GPI)
 

//www.netoyens.info/index.php/contrib/13/11/2012/en-campagne-nddl-pourquoi-vinci-y-tient-tant#author
 
             ZAD NDDL Quand les arbres s'agitent When the trees shake
Documentary about the forest occupation on la ZAD of Notre-Dame-Des-Landes Documentaire sur l'occupation de la foret de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes
Keywords: ZAD; NDDL; resistance; automedia; occupation; rohanne; squat; notre dame des landes; vinci