LOCTOPUSVOITOU

Procès de Christian, agriculteur opposant à l'aéroport

     Procès de Christian, agriculteur opposant à l'aéroport

 Mardi 21 mai, Christian, paysan opposant du Copain44, était cité à comparaitre devant le tribunal de grande instance de Saint Nazaire, pour refus d'obtempérer et refus de prélèvement d'ADN.

  Les faits reprochés se seraient déroulés le samedi de la manifestation « Sème ta Zad » alors que la circulation était libre et non contrôlée toute la journée. Il n'y a pas eu d'interpellation sur le fait alors que Christian évoluait lentement en tracteur parmi les nombreux piétons. Il n'a vu aucun gendarme lui demander de s'arrêter au stop, il a donc continué son chemin tout comme les autres personnes présentes pendant la manifestation de Sème ta Zad. Il a été convoqué 2 jours plus tard à la gendarmerie de Blain mais a eu la mauvaise surprise de voir débarquer chez lui, dans sa ferme, tôt le matin, une vingtaine de gardes mobiles + maîtres chiens, pour l'emmener en garde à vue durant 24h pendant laquelle il a refusé le prélèvement d'ADN, il a alors été mis sous contrôle judiciaire jusqu'au procès.

Un autre copain qui, à la demande du collectif COPAIN 44, avait placé un tracteur devant la gendarmerie,  lors de la manifestation de soutien pendant la garde à vue, est cité à comparaitre devant le tribunal de Nantes le 7 aout à 14h00.

Le Copain 44 dénonce la totale disproportion des moyens et des procédures mis en oeuvre qui ne peuvent que démontrer une volonté délibérée du pouvoir en place et de la préfecture de criminaliser les actions et de frapper les militants les plus engagés : 18 paysans du collectifs Copains44 sont toujours en procédure , traduits en justice par AGO/Vinci dans le cadre de l'occupation de la ferme de Bellevue, et sont cités à comparaitre en appel devant le tribunal de Rennes le 10 septembre prochain.

Depuis octobre dernier, la violence de l'action policière et les contrôles incessants ont entrainé plus de 200 interpellations recensées, 46 procès dont 1/3 en comparution immédiate.

De nombreux opposants étaient venus soutenir Christian le mardi 21 mai lors de son procès. Le rassemblement a d'abord eu lieu sur le pont de la gare, à l'entrée de St Nazaire. Une barricade de pneus avait été montée, une batucada donnait le ton de l'ambiance, festive et bon enfant.


3-ambiance-batucada-1.jpg

4-barricade-sur-le-pont-de-la-gare.jpg


 Un peu avant 14 h le cortége, accompagné par les tracteurs, a remonté l'avenue de la République en direction du Tribunal de Grande Instance, au son de la batucada.


14-avenue-de-la-republique.jpg


Le verdict a été rendu une heure après. Le procureur demandait  3 ans d'interdiction de séjour et circulation à Notre Dame des Landes + 6 mois de suspension de permis de conduire + 3 mois de prison avec sursis... le juge a retenu contre Christian 10 mois de suspension de permis + 400€ d'amende, le reste n'a pas été retenu.

Ceux qui étaient présents ce jour-là étaient consternés et bien conscients qu'il s'agissait d'un procès en forme de harcèlement contre ceux qui luttent activement contre le projet d'aéroport. Le soutien de tous est nécessaire, la détermination ne faiblit pas.


25-prise-de-parole-du-copain44.jpg

 

http://www.presquilegazette.net/presquilegazette-net-pages/environnement/notre-dame-des-landes/reportages/proces-de-christian-agriculteur-opposant-a-l-aeroport.html




28/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres