LOCTOPUSVOITOU

Bienfaits méconnus de la vitamine C ...

 

Un médecin américain lâche une bombe en plein congrès à Paris !

 

Cette bombe, c’est le célèbre Docteur américain Thomas Levy qui l’a lâchée.

Cela s’est passé lors du Congrès International de Santé Naturelle organisé par l’association IPSN.

Le Docteur Levy est l’un des plus grands spécialistes de la vitamine C.

Il est aussi l’un des rares scientifiques assez courageux pour parler librement en dépit des pressions et des menaces exercées sur lui par l’oligarchie du médicament.

Voici ce qu’il a dit devant une assemblée de plusieurs centaines de personnes qui, comme moi, sont sorties sidérées par la portée de ces nouvelles révélations :

  • OUI ! La vitamine C est bel et bien l’un des traitements complémentaires les plus efficaces en cas de cancer. Il va plus loin encore : les médecins qui ne prescrivent pas de vitamine C à leurs patients souffrant de cancer « sont des lâches et des sans-cœur » !
  • OUI ! La vitamine C est capable de sauver la vie de patients que la médecine conventionnelle condamne injustement : Alan Smith, un Néo-zélandais venu depuis l’autre bout de la planète pour témoigner lors du Congrès, a raconté comment la vitamine C l’a sauvé d’une infection mortelle alors que ses médecins l’avaient déjà condamné à mourir.
  • OUI ! Il va falloir nous battre pour faire valoir notre droit à bénéficier de ces nouvelles découvertes ! La sombre raison est que votre médecin et surtout, le conglomérat pharmaceutique qui manigance en coulisses, feront tout pour vous empêcher de profiter des bienfaits incroyables de la vitamine C.

Pour le Docteur Levy, « la montagne de preuves scientifiques concernant la vitamine C » ne permet plus d’avoir le moindre doute sur ses pouvoirs extraordinaires.

Aujourd’hui, la bataille se situe au niveau politique et juridique.

C’est pourquoi il appelle chacun de nous à prendre conscience de la situation et à ne pas se laisser faire.

 

 

Pourquoi la vitamine C est-elle à ce point un sujet explosif pour les puissances industrielles du médicament ?

De nouvelles recherches confirment en effet que la vitamine C est bien plus importante que ce que l’on veut bien nous faire croire.

On recommande depuis longtemps la vitamine C contre le rhume ou la fatigue et pourtant ses propriétés vont bien au-delà.

Grâce à son action antioxydante surpuissante, la vitamine C a le potentiel de lutter contre pratiquement toutes les maladies connues à ce jour.

Le Docteur Levy explique que c’est logique puisque l’on retrouve un phénomène d’oxydation dans toutes les maladies, les propriétés antioxydantes de la vitamine C en font un remède potentiellement efficace contre toutes les maladies.

On sait d’ailleurs que la vitamine C joue un rôle clé pour réguler notre tension artérielle, renforcer nos os et nos articulations. Elle raffermit la peau et améliore la mémoire. Prise à haute dose, la vitamine C joue un rôle capital contre le cancer.

Pour vous, toutes ces découvertes sont une excellente nouvelle !

D’autant plus que la vitamine C est peu chère, facilement accessible et sans effets secondaires, même à haute dose.

En revanche, tous ces avantages n’arrangent pas vraiment les affaires de Big Pharma…

 

 

Pour l’industrie pharmaceutique, la vitamine C est une grave menace !

Les milliards d’euros de profits des laboratoires pharmaceutiques reposent sur ce schéma diaboliquement lucratif :

  1. ils fabriquent une molécule pour traiter tel ou tel symptôme,
  2. ils déposent un brevet sur cette molécule afin d’en avoir le monopole,
  3. ils fixent les prix de vente à leur guise,
  4. ils empochent des profits monstrueux.

Evidemment, à ce petit jeu, si vous êtes le patron ou l’actionnaire d’un laboratoire pharmaceutique, vous avez tout intérêt à multiplier les médicaments et les brevets pour gagner toujours plus d’argent.

Peu importe que ces molécules et ces brevets aient un sens du point de vue scientifique ou du point de vue des soins nécessaires pour le patient.

Vous l’avez compris, ici le but est de faire du profit, pas de soigner le patient de manière humaniste.

 

 

Avec la vitamine C, cette machine à fric bien huilée vole en éclats !

Heureusement, la vitamine C ne peut pas entrer dans ce jeu mortifère pour notre santé.

  • La première raison est que la vitamine C est une molécule naturelle et il est donc interdit de déposer un brevet dessus, de la privatiser et donc de contrôler les prix de vente.
  • La seconde raison est que la vitamine C est capable, à elle seule, de traiter des centaines de maladies grâce à ses propriétés antioxydantes exceptionnelles.

Cela signifie que, si aujourd’hui vous décidez de donner à la vitamine C la place qu’elle mérite dans votre armoire à pharmacie, vous pourriez jeter à la poubelle la plupart de vos médicaments et ne jamais en racheter car vous n’en auriez bientôt probablement plus besoin !

Vous imaginez la panique dans les conseils d’administration de Big Pharma si des millions de personnes venaient à faire comme vous ?

Voilà pourquoi des lobbies puissants sont à l’œuvre en coulisses depuis des décennies pour faire croire que la vitamine C est une petite vitamine tout juste bonne à vous donner un petit coup de pouce en cas de fatigue.

Voilà également pourquoi, on interdit en France les produits dont les dosages en vitamine C sont supérieurs à 250 mg alors que, dans certains cas, il faudrait pouvoir administrer aux malades des dosages bien supérieurs.

C’est l’une des plus grandes supercheries dans l’histoire de la médecine.

Et c’est d’autant plus dramatique que, sans le savoir et sans que cela soit de notre faute, nous sommes presque tous gravement carencés en vitamine C [1].

 

 

  Où est passée votre vitamine C ?

À l’origine, notre corps était capable de produire naturellement de la vitamine C.

Malheureusement, nous avons perdu ce superpouvoir il y a 40 millions d’années lorsque nos ancêtres se sont installés au niveau de l’équateur.

D’après les scientifiques, notre alimentation était alors riche en fruits gorgés de vitamine C. Le gène qui nous permettait de la fabriquer se serait mis en sommeil.

Aujourd’hui, nous devons puiser notre vitamine C dans les fruits et les légumes pour couvrir nos besoins.

Toutefois, ce n’est pas aussi facile qu’on veut bien nous le faire croire car la vitamine C présente dans les aliments se détériore rapidement au contact de l’air ou lorsque vous cuisez vos aliments.

Il faut par exemple compter une perte de 30 à 50% en ce qui concerne la cuisson à l'eau ou à la vapeur. Plus la cuisson est longue et intense, moins la vitamine C saura résister.

Dans le meilleur des cas, vous pouvez espérer qu’une alimentation particulièrement riche en fruits et légumes frais et entiers vous apporte environ 200 mg de vitamine C chaque jour. Ce serait déjà une bonne base.

Mais on est encore loin d’atteindre la dose minimale quotidienne de 400 mg à partir de laquelle les études démontrent des bienfaits importants sur notre santé.

 

 

Les bienfaits prodigieux et méconnus de la vitamine C

D’après le Pr Balz Frei, professeur de nutrition à la prestigieuse université de Harvard, nos besoins en vitamine C sont « d’au moins 400 mg par jour » [2].

À cette dose, il estime que la vitamine C :

  • réduit votre risque d’hypertension artérielle, d’angine de poitrine et d’AVC : elle détend les vaisseaux sanguins, lutte contre leur inflammation et contribue à stabiliser la plaque de sorte qu'ils ne rompent pas ou ne se bouchent pas [3] ;
  • participe à la régénération de votre peau, de vos articulations et de vos os en stimulant la synthèse du collagène, un composant essentiel du derme et des tissus conjonctifs [4] ;
  • augmente vos capacités de concentration et d’apprentissage en fabriquant plusieurs messagers chimiques dont la noradrénaline [5] ;
  • diminue l’intensité et la durée de vos symptômes en cas de rhume, grippe ou gastro : ces effets sont encore plus sensibles chez les sportifs, les enfants et les personnes âgées [6] ;
  • purifie votre organisme des métaux toxiques comme le plomb qui peut être à l’origine de troubles au niveau du système nerveux central, des globules rouges et du système digestif [7] ;
  • aide à brûler vos graisses pour augmenter votre production d’énergie en intervenant dans la synthèse de la carnitine, un acide aminé produit par le foie et les reins [8] ;
  • joue un rôle clé dans le métabolisme du cholestérol et la synthèse des acides biliaires [9].

Faîtes-vous partie des personnes dont le risque de carence est encore plus élevé ?

Dans de nombreux cas, 400 mg ne suffisent pas et des doses supérieures peuvent être nécessaires (de 500 à 2 000 mg par jour).

C’est le cas par exemple pour :

  • les personnes de plus de 60 ans dont la capacité d’assimilation de la vitamine C est plus faible ;
  • les fumeurs exposés au stress oxydatif causé par la fumée de cigarette ;
  • les personnes stressées car ce stress va augmenter les phénomènes d’oxydation dans votre corps ;
  • les personnes fatiguées, malades ou en convalescence et les sportifs, car le stress physique (sport, fatigue, maladie), augmente le stress oxydatif dans les cellules

Si vous êtes dans l’une de ces situations, vos besoins en vitamine C sont encore plus importants et vous avez besoin de cette aide complémentaire pour lutter contre les phénomènes d’oxydation qui attaquent les cellules de votre corps, l’épuisent et provoquent des maladies.

 

La vitamine C recommandée par le plus grand spécialiste au monde

Pour vous aider à obtenir facilement la quantité de vitamine C dont votre corps a besoin, l’équipe de Recherche et Développement (R&D) du laboratoire Cell’innov a mis au point une nouvelle Formule Vitamine C et comment vous pouvez vous la procurer.

Cette formulation contient (pour 2 gélules par jour), 400 mg d’acide L-ascorbique, respectant ainsi le dosage préconisé par le Professeur Balz Frei, le plus grand spécialiste de la vitamine C.

Les études les plus récentes montrent que la vitamine C sous la forme d’acide L-ascorbique est strictement identique à la molécule de vitamine C que vous retrouvez dans les fruits et légumes [10].

Elle a également pour avantage d’être bien plus stable. Vous recevez donc à chaque prise les 400 mg de vitamine C dont vous avez besoin au minimum chaque jour.

Ce n’est pas tout.

 

Formule Vitamine C enrichie en flavonoïdes

Afin de vous offrir le meilleur de la vitamine C, cette formulation est enrichie avec trois sources de flavonoïdes issus du raisin, de la rutine (un extrait d’agrumes) et du pamplemousse.

La vitamine C des fruits et légumes est entourée d’un ensemble de substances biologiques dont les flavonoïdes.

Ces actifs présentent un intérêt supplémentaire pour votre santé. Dans les études épidémiologiques :

  • la consommation de flavonoïdes est associée à un risque réduit de cancers du sein, de l'appareil digestif, de la peau, de la prostate et de cancers hématologiques ;
  • en plus de leur activité anti-cancéreuse, les flavonoïdes ont des effets antioxydants, antiallergiques, antimicrobiens, antiviraux et anti-inflammatoires ;
  • les flavonoïdes permettent également d’augmenter l’absorption de la vitamine C [11].

 

C’est le moment idéal pour démarrer votre cure de vitamine C

Une supplémentation en vitamine C est un geste quotidien simple, sans risque et qui vous apportera un maximum de bénéfices dans le cadre d'une prise de long terme.

Pour rappel, la vitamine C a démontré ses bienfaits pour :

  • réguler la tension artérielle ;
  • nourrir et protéger les os, les articulations et la peau ;
  • lutter contre les dégâts cellulaires causés par le stress oxydatif ;
  • renforcer les traitements contre le cancer.

Vous avez donc intérêt à prendre de la vitamine C tout au long de l'année pour profiter de tous ses bienfaits.

Toutefois, la période actuelle est encore plus propice à une supplémentation en vitamine C car elle augmentera considérablement vos défenses naturelles.

En démarrant maintenant votre cure, vous serez fin prêt pour résister lorsque les virus de l'hiver arriveront (rhume, grippe, gastro).

 

Si vous n’êtes pas 100% satisfait, vous serez 100% remboursé

Pour rappel, votre Formule Vitamine C est couverte par la garantie illimitée 100% satisfait ou remboursé.

Je suis confiant dans la qualité de ce produit mais mon expérience de la micronutrition m’a également enseigné que chacun est unique.

C’est pourquoi, si après avoir essayé votre vitamine C, vous estimez que ce n’est pas le meilleur choix pour vous, vous pouvez renvoyer vos boîtes (y compris celle entamée) et nous vous remboursons intégralement.

De cette manière, vous pouvez faire l’essai de votre Formule Vitamine C sans risquer le moindre centime.

Dernière information importante : la vitamine C est l’une des vitamines les plus sûres au monde.

Elle est hydrosoluble, ce qui veut dire que même si vous consommiez des doses trop importantes (supérieures à 6 000 mg), elle serait éliminée dans vos urines.

Pour démarrer votre supplémentation en vitamine C et profiter de ses innombrables bienfaits, il vous suffit de suivre le lien sécurisé ci-dessous :

Rendez-vous ici pour vous procurer votre Formule Vitamine C enrichie en flavonoïdes
Garantie illimitée 100% satisfait ou remboursé




Références scientifiques :


[1] Am J Clin Nutr. 2009 Nov;90(5):1252-63. 2009 Aug 12. Serum vitamin C and the prevalence of vitamin C deficiency in the United States: 2003-2004 National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES). Schleicher RL1, Carroll MD, Ford ES, Lacher DA.


[2] Frei B, Birlouez-Aragon I, Lykkesfeldt J. Authors’ perspective: What is the optimum intake of vitamin C in humans? Crit Rev Food Sci Nutr. 2012;52(9):815-29.


[3] J. Cha, A. Niedzwiecki, M. Rath; Am J Cardiovasc Dis 2015;5(1):53-62


[4] Boyera N, Galey I, Bernard BA. Effect of vitamin C and its derivatives on collagen synthesis and cross-linking by normal human fibroblasts. Int J Cosmet Sci. juin 1998;20(3):151̻158.


[5] Mohajeri MH, Troesch B, Weber P. Inadequate supply of vitamins and DHA in the elderly: Implications for brain aging and Alzheimer-type dementia. Nutrition. 2015 Feb;31(2):261-275. doi: 10.1016/j.nut.2014.06.016. Epub 2014 Jul 24


[6] Ströhle A., Wolters M., Hanh A. – 2011 - Micronutrients at the interface between inflammation and infection--ascorbic acid and calciferol : part 1, general overview with a focus on ascorbic acid – Inflammation & Allergy and Drugs Targets – Volume 10 – Numéro 1 – p. 54-63 – PMID 21164650


[7] Hallberg L, Hultern L., Gramarkovski E. Iron absorption from the whole diet in men. Am. J. Clin. Nutr. 1997 ; 66 : 147-156.


[8] Vitamin C. Biosynthesis, recycling and degradation in mammals. Carole L. Linsterand; Emile Van Schaftingen. Article first published online: 6 DEC 2006 ... FEBS Journal. Volume 274, Issue 1, pages 1–22, January 2007.


[9] Harwood H, Greene Y, Stacpoole P, « Inhibition of humanleukocyte 3-hydroxy-3 methylglutaryl coenzyme A reductaseactivity by ascorbic acid. An effect mediated by the free radicalmonodehydroascorbate », dans J Biol Chem, vol. 261, no 16,1986, p. 7127-35


[10] Carr AC, Bozonet SM, Vissers MCM. A Randomised Cross-Over Pharmacokinetic Bioavailability Study of Synthetic versus Kiwifruit-Derived Vitamin C. Nutrients. 2013; 5(11):4451-4461.


[11] J Biol Chem. 2002 May 3;277(18):15252-60. Epub 2002 Feb 7. Flavonoid inhibition of sodium-dependent vitamin C transporter 1 (SVCT1) and glucose transporter isoform 2 (GLUT2), intestinal transporters for vitamin C and Glucose. Song J1, Kwon O, Chen S, Daruwala R, Eck P, Park JB, Levine M.

 



28/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres