LOCTOPUSVOITOU

LE GROUPE DE BILDERBERG OU LES MAITRES DU MONDE !

           LE GROUPE DE BILDERBERG OU LES MAITRES DU MONDE !

  Ci-dessous une note qui présente le « Groupe de Bilderberg » fondé en 1954.

  Ensuite deux articles de « Indépendance des Chercheurs » relatifs à la dernière réunion du groupe.

  Que ces faits, car il s'agit là de faits, confirment amplement ce que l'on peut penser de la démocratie dans le contexte du système actuel où ce sont les « maîtres du monde » qui décident, sinon de tout, mais au moins des orientations essentielles à donner aux politiques mondiales !

  VT

                     ****************************************************

  Le Groupe de Bilderberg a été fondé par en 1954 à l'Hôtel Bilderberg à Osterbeek à l'invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller.

  Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d'influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

  Très structuré, le Groupe de Bilderberg est organisé en 3 cercles successifs.
  Le "cercle extérieur" est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Les membres de ce cercle ne connaissent qu'une partie des stratégies et des buts réels de l'organisation.
  Le deuxième cercle, beaucoup plus fermé, est le Steering Committee (Comité de Direction). Il est constitué d'environ 35 membres, exclusivement européens et américains. Ils connaissent à 90% les objectifs et stratégies du Groupe. Les membres américains sont également membres du CFR.
  Le cercle le plus central est le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif). Il comprend une dizaine de membres, les seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts réels de l'organisation.

  Pour ceux qui enquêtent sur les réseaux de pouvoir, le Groupe de Bilderberg est un véritable gouvernement mondial occulte. Au cours de ses réunions, des décisions stratégiques essentielles y sont prises, hors des institutions démocratiques où ces débats devraient normalement avoir lieu. Les orientations stratégiques décidées par le Groupe de Bilderberg peuvent concerner le début d'une guerre, l'initiation d'une crise économique ou au contraire d'une phase de croissance, les fluctuations monétaires ou boursières majeures, les alternances politiques dans les "démocraties", les politiques sociales, ou encore la gestion démographique de la planète. Ces orientations conditionnent ensuite les décisions des institutions subalternes comme le G8 ou les gouvernements des états.

  Les membres du Groupe de Bilderberg s'appellent eux-mêmes les "Bilderbergers". Ils sont choisis uniquement par cooptation. Le Groupe de Bilderberg se réunit une fois par an pendant environ 4 jours. Les réunions ont lieu chaque année au printemps dans une ville différente, mais toujours dans des châteaux ou des hôtels luxueux, entourés d'un parc ou situés en pleine nature, et si possible équipés d'un golf. Les réunions sont protégées par plusieurs centaines de policiers, militaires, et membres des services spéciaux du pays d'accueil. Si la réunion a lieu dans un hôtel, celui-ci est vidé de ses occupants une semaine avant l'arrivée des Bilderbergers. Les invités sont déposés par un ballet d'hélicoptères noirs et par des limousines aux vitres fumées avec la lettre "B" sur le parre-brise.

  Les discussions se tiennent à huis-clos. Quelques journalistes dévoués à la "pensée unique" peuvent être parfois présent, mais rien ne doit filtrer des discussions. Il est interdit de prendre des notes ou de faire des déclarations à la presse. Mais quelques photographes arrivent parfois à prendre des photos à l'extérieur, au moment de l'arrivée des invités.

  La réunion 2004 du Groupe de Bilderberg s'est déroulée du 3 au 6 Juin (juste avant la réunion du G8) à Stresa dans le nord de l'Italie près de la frontière suisse, dans un palace sur les rives du Lac Majeur, le "Grand Hotel des Iles Borromées".

  En 2003, la réunion avait lieu en France du 15 au 18 Mai, au château de Versailles qui a été fermé au public pendant une semaine.


                  Articles d'Indépendance des Chercheurs :


http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/020612/bilderberg-enjeux-silence-mediatique-francais

      Bilderberg, enjeux, silence médiatique français...

  Le 2 juin, troisième jour de la rencontre de Bilderberg de 2012 qui se tient à Chantilly, dans l'Etat de Virginie aux Etats-Unis, le silence médiatique français reste étrangement « exemplaire ».

  Pourtant, dans d'autres pays, les journalistes restent moins silencieux. Un article du 2 juin dans The Washington Post interroge « Is Bilderberg a conference on world affairs or a powerful global cabal ? Depends on who you ask ».

  Le lecteur est donc censé connaître les rencontres de Bilderberg, et on ne peut pas nier que la presse anglophone en parle.

  The Guardian rapporte « Protest groups converge to denounce secretive Bilderberg conference ». La Pravda en anglais publie un article intitulé « Bilderberg meeting 2012: Everyone not invited ». En Espagne, La Vanguardia n'hésite pas à évoquer explicitement l'agenda de la vice-présidente du gouvernement Soraya Saénz de Santamaría : « Sáenz de Santamaría cierra su viaje a EE.UU. en el influyente Club Bilderberg ». De son côté, ABC écrit « Club Bilderberg: más de medio siglo reuniendo a la élite de Occidente ». Curieuse « exception française », que cet assourdissant silence médiatique que dévoile une simple recherche...

  Il est vrai que l'actuel président des rencontres de Bilderberg, le PDG d'AXA Henri de Castries, est un proche de François Hollande. Et que nombre de commissaires européens participent au Bilderberg 2012. De même que le directeur général de l'OMC, le « socialiste » français Pascal Lamy. Ou encore, une représentante de l'opposition syrienne, des représentants des médias français...

[la suite, sur le lien : http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/020612/bilderberg-enjeux-silence-mediatique-francais ]

et pour rappel :

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/31/bilderberg-2012-quels-objectifs-i.html

  Bilderberg 2012 : quels objectifs ? (I)

  Le 31 mai 2012 commence à Chantilly (Virginie, Etats-Unis), à une quarantaine de kilomètres de la Maison Blanche, la rencontre de Bilderberg de cette année.

  Le cercle de Bilderberg se définit lui-même toujours comme un « forum Européen - Américain », et c'est sans doute sa principale spécificité par rapport à la Commission Trilatérale dont la réunion annuelle a eu lieu à Tokyo il y a un peu plus d'un mois.

  Sous la présidence du PDG d'Axa Henri de Castries, environ 145 participants sont annoncés au Bilderberg de 2012 dont la durée est prévue jusqu'au dimanche 3 juin .

  Un article du 31 mai du Huffington Post porte le titre « Bilderberg 2012: Global Leaders Gather For Shadowy Conference At Virginia Hotel », évoquant des mesures sécuritaires sans précédent alors que The Guardian écrit « Bilderberg 2012 : the technocrats are rising at this year's annual conference » et mentionne en même temps l'activité de la CIA devant la création d'un collectif Occupy Bilderberg.

  Le 31 mai également, le site de Daniel Estulin diffuse une note intitulée « Bilderberg is 'a conspiracy reality' » qui renvoie à son tour à une interview de cet auteur avec WND.

  Au même moment, les médias français restent fort silencieux sur cette rencontre que préside pourtant un influent PDG français ami personnel de François Hollande et à laquelle participe, en tant que directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le « socialiste » français Pascal Lamy. Ou encore, Anoushesh Karvar (CFDT, Terra Nova...).

  Au même moment, la Commission Européenne vient de mettre en ligne ses « Recommandations pour la stabilité, la croissance et l'emploi » pour la période 2012-2013. Parmi les membres d'instances de l'Union Européenne participant à la rencontre de Bilderberg de 2012, on trouve : le vice-président de la Commission Européenne et Commisssaire Européen à la Concurrence Joaquín Almunia, le Commissaire Européen au Commerce Karel de Gucht, la Commissaire Européenne chargée de la Société Numérique Neelie Kroes et le Secrétaire général exécutif du Service Européen pour l'Action Extérieure Pierre Vimont.

  De quoi, concrètement, discutera-t-on à Bilderberg en rapport avec la situation des pays de l'Union Européenne ? Quels intérêts guideront ce débat ?

[la suite, sur le lien : http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/05/31/bilderberg-2012-quels-objectifs-i.html  ]

 



02/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres