LOCTOPUSVOITOU

L’effondrement du commerce de détail s’accélère....

      L’effondrement du commerce de détail s’accélère....
                                                     et selon David Stockman, tout va s’écrouler après le 15 mars 2017.

 

 

 

 

 

 

« JC Penney » et « Family Christian Stores » sont les derniers géants américains de la distribution à avoir annoncé des fermetures de magasins à grande échelle.

Comme vous le verrez ci-dessous, « JC Penney » prévoit de fermer entre 130 et 140 magasins, et « Family Christian Stores » va fermer l’ensemble de ses 240 magasins. Ces derniers mois, les marchés boursiers n’ont pas arrêté de monter et du coup la plupart des gens pensent que l’économie réelle se porte mieux. Mais ce n’est absolument pas le cas. En réalité, l’effondrement du commerce de détail aux Etats-Unis que je commente depuis un certain temps semble même s’accélérer.

« JC Penney » ne se trouve pas encore dans une situation aussi difficile que peut l’être le géant « Sears », mais il ne fait aucun doute qu’elle en prend le même chemin. En fin de compte, elles se dirigent toutes les deux vers la faillite. Voilà la raison pour laquelle il n’est pas surprenant d’apprendre ce que vient d’annoncer « JC Penney » à savoir qu’elle va se débarrasser d’environ 6.000 salariés et fermer au moins 130 magasins

 

La chaîne de grands magasins « J.C. Penney » a annoncé vendredi son intention de fermer 130 à 140 magasins au cours des prochains mois, après avoir fait état d’une baisse plus importante que prévu de ses ventes à magasins comparables pendant le trimestre des fêtes de fin d’année. « J.C. Penney » a également ajouté vouloir lancer un programme de départs volontaires à la retraite anticipée pour environ 6.000 salariés éligibles, ainsi que la fermeture de deux centres logistiques.

L’action du groupe, qui a publié son premier bénéfice ajusté annuel en cinq ans, avance de 3% en avant-Bourse à Wall Street. En novembre son principal concurrent, Macy’s, a annoncé également la fermeture d’une centaine de magasins, les grands magasins souffrant d’une baisse de la demande dans l’habillement et de la concurrence croissante des distributeurs en ligne. « Nous pensons que les fermetures de magasins nous permettront également d’ajuster nos activités afin de concurrencer efficacement la menace croissante des distributeurs en ligne », a déclaré le directeur général Marvin Ellison.

Les magasins que « J.C. Penney » compte fermer représentent environ 13 à 14% du total de ses enseignes et moins de 5% du total de ses ventes annuelles. Avec ce plan, « J.C. Penney » prévoit de réaliser des économies annuelles d’environ 200 millions de dollars mais la mesure va se traduire auparavant par une charge avant impôt d’environ 225 millions de dollars au premier semestre de l’exercice en cours.

Les ventes dans les magasins ouverts depuis plus d’un an ont diminué de 0,7% au quatrième trimestre clos le 28 janvier, alors que les analystes interrogés par le cabinet d’études Consensus Metrix attendaient un repli de 0,5%. « J.C. Penney » a fait état d’un bénéfice ajusté de 64 cents par action, supérieur à l’estimation moyenne de 61 cents des analystes, selon Thomson Reuters

Janvier 2017: Olivier Delamarche: Si tout va si bien aux Etats-Unis, alors pourquoi les distributeurs annoncent des résultats en baisse ? Pourquoi les distributeurs licencient et ferment des magasins ? Pourquoi le Fret interne aux Etats-Unis(Ferroviaire, camion, etc…) est au plus bas historique ? POURQUOI ? POURQUOI ????

Entre-temps, de nombreux observateurs ont été abasourdis en apprenant que « Family Christian Stores » avait décidé de fermer l’ensemble de ses magasins pour de bon. Family Christian Stores était la plus grande chaîne de produits chrétiens au monde, mais maintenant, après 85 ans d’existence, elle va fermer pour toujours

« Family Christian », qui se présente comme étant la plus grande chaîne au monde de produits chrétiens, a annoncé jeudi dernier sa fermeture après 85 ans d’existence.

La société à but non lucratif, qui emploie plus de 3000 personnes au sein de 240 magasins dans 36 états, a publié dans une brève déclaration qu’elle avait fait face à une baisse des ventes depuis son dépôt de bilan en 2015 et qu’elle n’a pas eu d’autre choix que de fermer définitivement.

Ces deux annonces font partie d’un mouvement bien plus important que nous observons à travers tout le pays. Comme je l’ai indiqué précédemment, la chaîne américaine de grands magasins Macy’s a stupéfait le secteur du commerce de détail en ayant annoncé il y a quelques temps qu’elle allait fermer une centaine de ses magasins, et au même moment Sears informait qu’elle allait fermer 150 magasins supplémentaires.

En 2010, Sears avait 3.555 magasins.

 

L’an dernier, Sears n’avait plus que 1.503 magasins, et maintenant elle est en train d’en fermer un tas d’autres. C’est une véritable catastrophe !

Bien entendu, il ne reste plus beaucoup de temps avant que Sears n’est plus un seul magasin ouvert, et les lecteurs qui me suivent savent que j’évoque la disparition de Sears depuis très longtemps maintenant.

La dure réalité, c’est que la l’économie réelle se détériore littéralement. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les valorisations boursières actuelles sont complètement délirantes et qu’elles ne pourront pas se maintenir à ces niveaux démentiels très longtemps encore.

David Stockman, l’ancien directeur budgétaire de Reagan partage mon analyse. Dans une récente interview, il a expliqué la raison pour laquelle il pense que « tout va s’écrouler après le 15 Mars 2017 »

 

 

Bien que de nombreux experts financiers perçoivent l’économie américaine comme étant en pleine expansion en conséquence de la création de millions de nouveaux emplois, d’un marché de l’immobilier en bonne santé et des niveaux records du marché des actions, l’ancien directeur budgétaire de Reagan, David Stockman, pense que ces prochains mois seront le théâtre de soulèvements fiscaux, financiers et économiques.

Lors d’une récente interview avec USA Watchdog, Stockman explique que le plan de relance du président Trump sera interrompu en mars, quand le plafond de la dette sera une nouvelle fois franchi. Le climat d’incertitude qui en découlera pourrait générer une panique de grande échelle à Wall Street.

L’élément déclencheur, nous explique-t-il, sera une crise du plafond de la dette autour du 15 mars 2017, le même jour que la supposée hausse de ses taux d’intérêt par la Fed.

Au cours d’un mois typique, nos revenus s’élèvent à 250 voire 300 milliards de dollars… ce qui suffit aisément à couvrir le service de la dette sur un mois… ainsi que la sécurité sociale et autres versements critiques… mais pour ce qui est de verser des subventions aux Etats et aux gouvernements locaux, à des contractuels, au Corps of Engineers de l’armée, au Pentagone ou à tout autre secteur d’activité, si l’argent n’est pas disponible, les factures sont mises dans le tiroir.

Et je pense que c’est ce qui choquera le système… et qui fera trembler de peur Wall Street et les marchés financiers… parce que nous n’aurons aucune clarification ou résolution soudaine du problème… et la situation pourra durer des jours voire des semaines.

La tourmente qui s’ensuivra sera sans précédent, et les marchés sont loin d’y être préparés… Les bases fondamentales n’ont plus aucune importance… Plus rien n’est actualisé… tout n’est plus que machines et spéculateurs sur séance qui pensent que quelqu’un volera à leur secours quelle que soit l’absurdité de la bulle ou l’expansion du système dans son ensemble.


Les répercussions en seront d’une échelle inégalée :

Il va y avoir une récession… mais il n’y aura plus aucun plan de relance possible pour tout refinancer… et ni Trump ni les parieurs de Wall Street ne le comprennent.

Je perçois le président Trump comme le grand perturbateur, et pas comme quelqu’un susceptible d’apporter une solution. Pour des raisons pratiques, le système devra d’abord exploser… Je pense que le président ne comprend pas encore la magnitude du problème… le caractère incorrigible de ce dont il a hérité.

… Il ne comprend pas que ce problème dont il hérite est mille fois plus important que tout ce qu’il a pu s’imaginer… c’est un véritable monstre.

Tout fuit, et l’administration de Trump est aussi exposée aux fuites que toutes les autres… tout va fuir. Le marché boursier… le casino… va bientôt réaliser qu’il n’y a pas de plan… qu’aucun plan de relance n’a été établi… le système tout entier va subir un atterrissage en catastrophe, qui mettra fin à beaucoup des fantasmes qui se répandent aujourd’hui.


Mais selon Stockman, certains actifs survivront à l’effondrement, qui pourrait générer des pertes de 20% voire plus sur le marché boursier. Les actifs physiques tels que l’or et l’argent, ainsi que les sociétés productrices de métaux précieux, pourraient voir leurs prix atteindre de nouveaux records quand les investisseurs se tourneront, dans la panique générale, vers des actifs de couverture financière :

Il reste encore un semblant de rationalité aux frontières des marchés financiers… certains réalisent que les banques centrales n’ont plus de poudre sèche… que l’ère de création monétaire illimitée touche à sa fin… Dans un tel environnement, nous allons traverser une réinitialisation massive des valeurs des actifs financiers, et les banques centrales se trouveront complétement discréditées.

Nous assisterons à une ruée vers le seul actif monétaire solide qui sera encore disponible, l’or… Le marché de l’or est très limité en comparaison au système financier… Une légère réorientation vers l’actif de dernier recours suffira à en faire flamber le prix.

La meilleure chose à faire est se montrer patient et rester vendeur sur l’or… c’est une position qui rapportera gros une fois que la crise s’intensifiera vraiment.

Comme vous venez de le lire ou d’écouter, Stockman pense que les marchés baisseront de 20% assez facilement, et il a signalé , qu’il y a actuellement une énorme déconnexion entre la valorisation des actions et celle des fondamentaux économiques

« Le S&P 500 s’échange à environ 26 fois les bénéfices de 2016 alors que ces mêmes bénéfices n’ont fait que baisser durant les six ou sept derniers trimestres. Aucune reprise ne se profile. Il va y avoir une récession et il n’y aura pas de stimulus pour relancer l’économie. Ni Trump ni les rigolos de Wall Street ne l’ont encore compris. »

Il est très difficile de contredire les propos de Stockman.

Aux Etats-Unis, beaucoup de gens pensent que Donald Trump peut miraculeusement redresser l’économie juste parce qu’il est Donald Trump.

Mais malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça.

Aujourd’hui, la dette publique américaine est supérieure à 20.000 milliards de dollars, et elle augmente de plus de 1.000 milliards de dollars chaque année. Il est donc impossible pour Trump de réduire à la fois les impôts, d’augmenter les dépenses militaires, de construire un mur à la frontière avec le Mexique, de dépenser davantage d’argent pour les anciens combattants et d’investir 1.000 milliards de dollars dans les infrastructures américaines qui sont actuellement dans un piteux état.

Egon Von Greyerz: « La prochaine catastrophe financière mondiale sera dévastatrice »

Tenez-vous prêts à une hausse des taux d’intérêt, à une récession majeure et à un effondrement des marchés

L’Amérique est une nation surendettée et Donald Trump ne parviendra pas à faire ce qu’il souhaite car il n’y a tout simplement plus d’argent.

Nous allons donc voir ce qui se passera après le 15 mars 2017. Malheureusement, je suis d’accord avec David Stockman sur le fait que les réalités économiques vont rattraper rapidement l’Amérique et que Trump comme ses partisans risquent d’être fortement secoués.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

http://www.businessbourse.com/2017/03/02/leffondrement-du-commerce-de-detail-saccelere-et-selon-david-stockman-tout-va-secrouler-apres-le-15-mars-2017/



10/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres