LOCTOPUSVOITOU

Les pro-Europacity gagnent une manche importante...

 

EuropaCity : le commissaire enquêteur donne son feu vert au projet

  

Avec le rapport de la commission d'enquête sur l'aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse, les pro-Europacity gagnent une manche importante. Reste à gagner celle de l'opinion.

Son avis était très attendu. Ses conclusions risquent d'en surprendre plus d'un un. Bruno Ferrry-Wilczek, le commissaire enquêteur chargé du rapport de la commission d'enquête sur l'aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse, sur laquelle est prévue l'installation du complexe touristique et commercial EuropaCity, vient de donner un avis favorable à l'ensemble du projet :

"En conséquence, le commissaire enquêteur émet un avis favorable sur l’utilité publique de l’opération projetée et sur les acquisitions foncières nécessaires à sa mise en œuvre, sur son objet, sur ses motivations comme sur sa taille et son emprise, tels que définis dans l’ensemble des documents soumis à l’enquête publique."

Ainsi se termine le volumineux rapport - 192 pages - qui, de l'aveu de son concepteur, interviewé par "l'Obs" avant sa publication, lui a donné du fil à retordre "tant le sujet est complexe et le volume de travail fut impressionnant".  

Ce rapport répondait à la question de savoir si le projet de la ZAC était suffisamment cohérent pour avoir une utilité publique.

A la lecture des nombreuses études déjà publiées sur le sujet, et des enquêtes publiques, il répond donc par l'affirmative.

 

Il assortit cependant sa décision de conditions liées notamment à la nécessité d'achever la construction de la ligne 17, qui doit desservir le site (ce qui tombe bien puisque les pro EuropaCity ne demandent que ça...), à la pérennité des règles d'ouverture de ce secteur à l'urbanisation (en clair l'Etat ne doit pas changer de braquet à tout bout de champ, ce qui doit là encore ravir les promoteurs) et à la planification d'un échangeur (pour éviter l'immanquable congestion du secteur ).

 

De plus, le rapport exprime des réserves liées à la nécessité de quelques aménagements routiers, dont des pistes cyclables, et à la manière dont seront réalisées des toitures végétales. Ce qui ne devrait pas mettre en péril le méga-projet...

Enfin, un comité multipartite devra être créé pour observer "les interactions entre la croissance commerciale d’EuropaCity et le tissu commercial alentours". Les commerçants du secteur, vent debout contre la ZAC, apprécieront...

Concernant le parc à neige si controversé, des études complémentaires sont recommandées "pour démonter sa conformité avec l'ambition environnementale du projet". En gros rien de bien méchant là encore, "la piste de ski" étant un fusible que même Grand Paris Aménagement est prêt à faire sauter...

Top départ

Malgré quelques bémols, cet avis favorable va donc permettre à Grand Paris Aménagement de racheter les terrains qui ne sont pas encore en sa possession sur la future ZAC du Triangle de Gonesse, voire de lancer des expropriations, pour ensuite les revendre à différents promoteurs. 

Pour rappel, 300 hectares de terres agricoles coincées entre les aéroports du Bourget et de Roissy doivent être bétonnés avant 2024 pour accueillir des hôtels, des entreprises, une gare du Grand Paris.

Et sur 80 hectares, doit se déployer la future "destination loisirs"  du groupe Auchan et de son associé chinois Dalian Wanda Group : EuropaCity.

Soit 3 parcs à thème dont l'un abritera une piste de ski, 230.000 m2 de commerces, un cirque contemporain, une halle d'exposition, une salle de concert, des cinémas… et même une ferme urbaine pour la touche développement durable.

Comme nous l'avions expliqué dans "l'Obs", ce projet est très controversé.

 

Pour certains, dont le maire de Gonesse, cet aménagement est vital pour un territoire délaissé, qui manque cruellement d'offres d'emploi.

Pour d'autres, il s'agit d'un  projet d'arrière-garde très peu "développement durable" qui à terme détruira le tissu commercial alentour, déjà très dense en surfaces commerciales. 

 

Annoncé moribond à de multiples reprises, notamment après le report d'au moins trois ans de la ligne 17 du métro qui devait le desservir, et l'annulation en avril de la ZAC pour des manquements dans l'enquête environnementale, le projet continuait à être défendu avec ardeur par ses promoteurs, notamment Alliages et Territoires, la structure d'Auchan et Wanda qui  porte EuropaCity.

"Folie des grandeurs du XXe siècle"

Au niveau du gouvernement, tout laisse à penser qu'il est sujet à friction entre le ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard, plutôt favorable à la ZAC, et le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot, qui récemment encore déclarait sur Europe 1 :

"Je crois que le projet a été revu à la baisse. J'attends de voir ce que va être EuropaCity [...]. Avoir un centre commercial gigantesque avec une station de ski artificielle, c'est la folie des grandeurs du XXe siècle, c'est exactement ce que je ne veux plus demain."

Par ailleurs, selon nos informations, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, regarde aujourd'hui le bétonnage de ces terres agricoles avec plus de circonspection qu'auparavant, notamment au regard de son impact sur l'environnement, l'emploi, et la congestion possible du trafic dans le secteur.

Lors d'un conseil d'administration de Grand Paris Aménagement prévu ce lundi 23 juillet, la Région -qui siège au conseil- devrait d'ailleurs faire part de sa réserve sur ces trois points et demander des garanties. 

Ce nouveau rebondissement dans ce dossier qui n'en finit pas de trouver une conclusion, changera-t-il la donne ? Il est clair qu'après des décisions récentes défavorables à la ZAC, les promoteurs d'EuropaCity doivent aujourd'hui sabler le champagne. Pour autant, les opposants au projet ne sont pas près de désarmer. Surpris par les conclusions de l'enquêteur, Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), une association qui lutte depuis sept ans pour la préservation de l'agriculture sur ce site, affirme à "l'Obs" qu'il continuera à se battre. Il a de toute façon déjà gagné la bataille de l'opinion.

Corinne Bouchouchi



21/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres