LOCTOPUSVOITOU

Prostate : une histoire d’hormones

Le 02/01/2018

          

                     Prostate : une histoire d’hormones.....

 

Des études scientifiques ont prouvé que l’apport de nutriments ciblés peut bloquer les 5 mécanismes à l’origine des problèmes de prostate.

Les hommes qui prennent régulièrement ces nutriments observent :
    • une diminution rapide des envies pressantes d’uriner ;
    • une capacité retrouvée à vider complètement leur vessie ;

  • le retour à un sommeil normal et profond car ils n’ont plus besoin de se lever la nuit pour uriner.

La prise de ces nutriments leur permet également d’éviter les risques d’incontinence et d’impuissance liés à la prise de médicaments ou à une intervention chirurgicale.

Pour beaucoup d’hommes, ces améliorations sont visibles rapidement. Certains obtiennent même des résultats prodigieux en quelques semaines seulement.
D’autant plus que leurs cas ne sont pas si rares.

 

De nombreuses études prouvent que vous pouvez soulager votre prostate grâce à des moyens naturels.

 



Voici comment :

 

                    Prostate : une histoire d’hormones

 

La prostate est un organe sexuel sous l’influence des hormones sexuelles masculines.

Dans les années 1960, des chercheurs chinois ont même découvert que chez les eunuques, la prostate ne grossit pas : au toucher, celle-ci était indétectable dans 80% des cas.

L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est principalement causée par la transformation accélérée de la testostérone naturelle en dihydrotestostérone (DHT), une autre forme de testostérone.

La DHT a un effet cinq fois plus puissant sur la croissance de la prostate que la testostérone.

Son augmentation va donc provoquer un accroissement du volume de la prostate.

La conversion de la testostérone en DHT est déclenchée par l’enzyme 5‑alpha‑réductase.

Les médicaments prescrits contre l’hypertrophie bénigne de la prostate vont donc tenter de bloquer cet enzyme pour enrayer la conversion de la testostérone en DHT et réduire le gonflement de la prostate.

Le problème est que ces médicaments bloquent l’enzyme 5-alpha-réductase partout dans l’organisme et pas seulement au niveau de la prostate.

Le niveau de DHT va donc chuter dans tout le corps et provoquer chez les patients des symptômes proches de ceux que connaissent les femmes à la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, chute de cheveux, perte de libido, fatigue nerveuse et physique.

Leur corps se féminise : leurs seins poussent et deviennent douloureux. Ils souffrent également de troubles de l’érection.

Malgré la gravité de ces effets secondaires, peu d’hommes savent qu’il est possible de lutter contre le gonflement de la prostate par des moyens naturels et sans risques.

De nouvelles études montrent que certains nutriments sont capables de bloquer l’enzyme 5-alpha-réductase uniquement au niveau de la prostate.

Ils peuvent donc stopper la croissance de la prostate sans effet secondaire sur l’équilibre hormonal global. Ils sont également capables de réduire les autres facteurs de risque liés au gonflement de la prostate.

Ces nutriments ciblent les 5 mécanismes à l’origine des problèmes de la prostate

Parmi les nutriments spécifiques qui protègent la prostate, il y a le zinc et d’autres actifs végétaux que l’on retrouve en grande quantité dans le palmier de Floride, l’ortie, le prunier d’Afrique et la maca.

L’efficacité et la sûreté de ces nutriments s’expliquent par leur capacité à agir simultanément sur les 5 mécanismes à l’origine des problèmes de prostate.

    • Mécanisme n°1 : rééquilibrer les hormones :
    • contrairement aux médicaments contre l’HBP, les lignanes contenus dans les feuilles d’ortie ainsi que l’acide atratique et le N-butylbenzene sulfonamide contenus dans l’écorce de prunier d’Afrique permettent de bloquer l’enzyme 5-alpha-réductase uniquement au niveau de la prostate. De cette manière, on limite le gonflement de la prostate sans perturber l’équilibre hormonal de l’homme [1]. Le palmier de Floride est lui aussi capable d’inhiber l’enzyme 5-alpha-réductase. La quantité de DHT dans la prostate diminue et le gonflement de la prostate ralentit.

    • Mécanisme n°2 : empêcher la prolifération cellulaire :
    • le gonflement de la prostate est également lié à une trop grande prolifération cellulaire. Les dérivés des glucosinolates contenus dans la maca, l’extrait de palmier de Floride et le zinc ralentissent la croissance cellulaire anormale et vont permettre de limiter l’hypertrophie de la prostate.

    • Mécanisme n°3 : réduire l’inflammation :
    • l’HBP est souvent associée à une inflammation de la prostate. La quercétine présente dans les feuilles d’ortie, le palmier de Floride et les phytostérols (notamment le béta-sitostérol) contenus dans le prunier d’Afrique ont une activité anti-inflammatoire bénéfique dans le cadre d’un traitement contre l’HBP.

    • Mécanisme n°4 : éliminer les toxines :
    • les dérivés des glucosinolates contenus dans la maca activent les enzymes de type II. Celles-ci jouent un rôle important dans les mécanismes de détoxification tissulaire et permettent d’éliminer les molécules toxiques au niveau de la prostate.

  • Mécanisme n°5 : décongestionner la prostate :
  • les triterpènes du prunier d’Afrique, dont l’acide ursolique, ont une action décongestionnante au niveau de la prostate. Cette action peut expliquer l’effet de ces molécules sur la diminution de la taille de la prostate et sur l’amélioration des troubles urinaires.

De plus en plus d’études scientifiques soulignent l’importance d’associer ces différents actifs pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

 

       Retrouvez ces 5 actifs protecteurs dans une formule unique

Dès 1995, les chercheurs ont commencé à associer le palmier de Floride et l’ortie pour obtenir de meilleurs résultats [2-4].

D’autres études associant le prunier d’Afrique à l’ortie [5] ou au palmier de Floride [6] ont également montré une efficacité plus grande contre les troubles de la prostate.

En 2012 une étude a montré que la maca permet de restaurer les concentrations en zinc dans la prostate [7].

Le problème est que jusqu’à présent, il n’existait à ma connaissance aucune formulation regroupant ces cinq actifs naturels.

Pour combler ce manque, nous avons mis au point une nouvelle Formule Prostate qui associe les effets du palmier de Floride, de l’ortie, du prunier d’Afrique, de la maca et du zinc pour contrer simultanément les 5 mécanismes à l’origine des problèmes de prostate.

       Le palmier de Floride améliore jusqu’à 70% le flux d’urine

Le palmier de Floride, également appelé Saw Palmetto ou Sabal a fait l’objet en 2004 d’une méta-analyse portant sur 4 280 patients. Cette grande étude a conclu qu’il présentait un effet bénéfique sur le confort urinaire chez des patients atteints de HBP [8].

L’une de ces études a montré que le flux d'urine des hommes souffrant d’hypertrophie bénigne de la prostate avait augmenté jusqu’à 70% après 6 mois de supplémentation. De plus, l'urine résiduelle dans la vessie a été réduite de presque 65% [9].

Grâce à cette supplémentation, les participants à l’étude ont pu à nouveau se soulager de plusieurs décilitres d’un coup. Ils ont pu réduire la fréquence et la durée de leurs passages aux toilettes.

 

       L’ortie réduit le volume de la prostate et calme son inflammation

Les herboristes appellent l’ortie « la plante aux mille vertus ». Sa richesse en protéines, en vitamines et en sels minéraux lui confère des propriétés reminéralisantes, alcalinisantes et détoxifiantes.

L’ortie est aussi considérée comme la plante de référence contre les troubles de la prostate.

En Allemagne, les autorités de santé ont reconnu ses bienfaits pour traiter les troubles urinaires causés par l'hypertrophie de la prostate. Les résultats d’une étude clinique de 2013 portant sur 720 patients indiquent que l’extrait d’ortie améliore les symptômes urinaires liés à l’HBP et réduit la taille de la prostate par rapport au placebo [10-11].

Ces bienfaits sont principalement dus aux lignanes présents dans l’ortie. Ces composés végétaux freinent la conversion de la testostérone en DHT, une molécule directement impliquée dans l’apparition et le développement de l’HBP [12].

Les feuilles d’ortie contiennent également de la quercétine, un flavonoïde qui soulage les symptômes inflammatoires de la prostate [13].

 

      L’écorce du prunier d’Afrique soigne la « maladie du vieil homme »

Le prunier d’Afrique ou Pygeum africanum est un grand arbre qui pousse dans les régions montagneuses de l’Afrique. Depuis plusieurs siècles, les tribus locales utilisent son écorce pour traiter « la maladie du vieil homme », le nom qu’ils donnent à l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Le prunier d’Afrique aide la vessie à se contracter, ce qui permet d'uriner plus facilement. Il permet également de réduire la taille de la prostate en freinant la croissance des cellules prostatiques. Ainsi l'urètre a plus de place et l'urine sort plus facilement de la vessie.

En 2002 une méta-analyse a rassemblé les résultats de 18 études portant sur 1 562 patients atteints d’HBP. Les auteurs concluent que le prunier d’Afrique est efficace pour soulager les troubles urinaires liés à l’HBP [14]. L’une de ces études cliniques a montré que les effets bénéfiques du prunier d’Afrique persistaient pendant un mois après l’arrêt du traitement [15].

 

         Le secret des Incas pour préserver leur prostate et leur virilité

La maca est une plante qui pousse uniquement sur les hauts plateaux des Andes entre 3 000 et 5 000 mètres d’altitude. Cette plante était considérée comme sacrée par les Incas.

La maca est principalement connue pour ses propriétés aphrodisiaques mais elle est aussi l’une des plantes les plus étudiées pour son action bénéfique sur la prostate [16].

Des études épidémiologiques ont montré que la consommation de légumes crucifères (brocolis, choux, navets, maca) est associée à une diminution du risque du cancer de la prostate [17]. Ces légumes contiennent tous des glucosinolates, des molécules actives pour la protection de la prostate [18]. Or la maca rouge contient les taux de glucosinolates les plus élevés [19].

Des études préliminaires ont montré que la consommation de maca rouge pourrait induire une diminution de la taille de la prostate dès 14 jours et un retour à une taille normale dès 42 jours [20].

Ces premières découvertes nécessitent d’être approfondies mais elles font de la maca l’une des plantes les plus prometteuses contre les problèmes de prostate.

 

        Le zinc réduit le volume de la prostate

Le zinc est souvent appelé « le minéral de la virilité » car il joue un rôle important dans la production naturelle de testostérone et parce qu’il est présent en concentration élevée dans la prostate.

Des études ont montré que la concentration de zinc diminue chez les patients souffrant d’HBP ou d’un cancer de la prostate [21-22]. D’où l’importance de se supplémenter en zinc.

Le zinc permet également de mieux contrôler la prolifération cellulaire et de diminuer ainsi le volume de la prostate [23].

À noter que, comme le palmier de Floride et l’ortie, le zinc est capable d’inhiber la transformation excessive de la testostérone en DHT (la substance qui cause la croissance de la prostate).

 

        Des actifs naturels dans leur forme la plus pure et la plus active

Ces cinq actifs protecteurs (palmier de Floride, ortie, prunier d’Afrique, maca, zinc) sont présents dans la nouvelle Formule Prostate 100% naturelle que nous avons conçue. Il ne faut prendre que 6 gélules par jour pendant les repas pour obtenir les dosages préconisés par les études de référence.

Mais ce n’est pas tout, pour garantir une action maximale, nous avons choisi les ingrédients sous leur forme la plus pure et la plus active.

Notre maca est cultivée au Pérou au bord du lac Junin sur les hauts plateaux de la Mesenta de Bombon. La nature du terrain, l’altitude et le climat lui confèrent ses qualités nutritionnelles uniques.

Les paysans locaux la cultivent dans le respect des méthodes ancestrales, des sols et de l’environnement (plantes non OGM, absence d’engrais, d’herbicides et d’insecticides). La terre doit être mise en jachère pendant 10 ans pour qu'elle se régénère car la maca est très gourmande et puise une grande quantité de nutriments dans les sols. Après leur récolte faite à la main, les tubercules sont séchés à l’air libre puis broyés. La poudre de maca est intégrée telle quelle dans notre formule, sans aucun traitement et sans risque de détériorer les molécules actives.

Les feuilles d’ortie sauvage que nous utilisons sont également récoltées à la main et séchées à l’air libre. Aucun traitement n’est utilisé avant ou après la récolte. Les feuilles séchées sont ensuite soumises à une extraction à l’eau afin d’obtenir un extrait concentré en principes actifs.

Nous utilisons la même technique pour notre écorce de prunier d’Afrique qui provient de plantations protégeant l’espèce grâce à des techniques agricoles durables.

Notre extrait de baies de palmier de Floride est obtenu par une technique innovante d’extraction avec un fluide supercitrique (une forme entre l'état gazeux et l'état liquide). Cette méthode douce et écologique n'utilise aucun solvant organique et permet d'obtenir un extrait d'une grande pureté.

Le zinc qui est ajouté à cette formulation est présent sous forme de citrate, la forme la mieux assimilée par l’organisme.

 

    Qui sont les hommes qui bénéficieront le plus de cette nouvelle formulation ?

90% des hommes rencontreront des problèmes de prostate au cours de leur vie s’ils ne font rien pour l’éviter [24].

À partir de 40 ans, les premiers effets du gonflement de la prostate se font ressentir : besoin d’aller uriner plusieurs fois par jour et parfois même pendant la nuit, baisse de la vigueur sexuelle, douleurs lors des rapports intimes. Si rien n’est fait, ces symptômes peuvent s’aggraver rapidement. Certains hommes sont obligés de porter des couches et doivent renoncer à toute activité sexuelle.

Pour les hommes qui ont 40 ans ou plus, il est donc urgent d’agir ! Plus on agit tôt en apportant les nutriments qui permettent un fonctionnement normal de la prostate, plus on a de chances d’éviter de souffrir de ces troubles.

Pour les hommes qui souffrent déjà d’une hypertrophie ou d’un cancer de la prostate, notre formulation contribuera à soulager les symptômes et à contrer les cinq mécanismes à l’origine de ces problèmes (déséquilibre hormonal, prolifération cellulaire, inflammation, intoxication, congestion). Le suivi médical devra être maintenu mais des traitements ou interventions chirurgicales pourront être évités dans certains cas grâce aux bienfaits des actifs naturels présents dans notre formulation.

 

 

  PUB :

       Conçu et fabriqué avec la plus grande exigence

Votre Formule Prostate a été conçue et fabriquée dans le respect des plus hauts standards de qualité :
    • Rigueur scientifique : chaque ingrédient a été minutieusement choisi et dosé sur la base des études scientifiques internationales les plus rigoureuses et les plus récentes : vous obtenez ainsi la meilleure formulation possible pour lutter simultanément contre les 5 mécanismes à l’origine des troubles de la prostate.

    • Pureté des ingrédients : chaque actif végétal provient de sources locales préservées et rigoureusement contrôlées. Ils sont exempts d’OGM et de tout élément toxique lié à l’utilisation de pesticides. Vous obtenez ainsi un produit naturel sûr, qui respecte la biodiversité et les économies locales.

  • Qualité des modes de fabrication : les plantes que nous utilisons sont cultivées de manière traditionnelle et récoltées à la main par les populations locales. Les techniques d’extraction innovantes que nous utilisons protègent les qualités nutritionnelles de leurs actifs naturels. Vous profitez ainsi des bienfaits d’un supplément nutritionnel 100% naturel, pur et parfaitement assimilable par l’organisme.

        Des bienfaits immédiats à tous les niveaux

Les effets d’une meilleure santé de la prostate rejaillissent immédiatement sur tous les aspects de la vie quotidienne : il est à nouveau possible de dormir des nuits complètes sans être obligé de se lever à cause d’une envie pressante.

On jouit d’une plus grande énergie et d’une plus grande tranquillité d’esprit.

On retrouve également une plus grande liberté dans ses activités car il n’est plus nécessaire de se préoccuper en permanence de devoir aller aux toilettes en urgence. On peut à nouveau vider sa vessie d’un coup, avec un jet d’urine puissant.

On réduit également le risque de devoir prendre des médicaments ou de subir une intervention chirurgicale qui, selon les estimations récentes, se finissent par des situations d’incontinence ou d’impuissance une fois sur deux. Au contraire, en protégeant leur prostate naturellement, les hommes retrouvent leur liberté et une vie intime épanouissante.

     Satisfaction garantie ou vous ne payez rien

Nous sommes confiants sur la qualité et l’efficacité de cette nouvelle Formule Prostate. Toutefois notre expérience dans le domaine de la nutrithérapie nous a appris que chacun est unique.

C’est pourquoi nous sommes les seuls à vous proposer une garantie intégrale 100% satisfait ou remboursé sans limite de durée. Vous pouvez ainsi essayer notre produit sans risque.

Pour cela c’est très simple, il suffit de démarrer dès aujourd’hui votre programme de supplémentation. Si après avoir essayé votre Formule Prostate, vous estimez que ce n'est pas le meilleur choix pour vous, il suffit de nous renvoyer vos boîtes et nous vous les remboursons sans conditions. Nous vous remboursons même celle que vous aurez entamée !

Vous pouvez donc faire l’essai de cette nouvelle formulation en toute tranquillité, sans risquer le moindre centime.

Pour en profiter, il vous suffit de suivre le lien ci-dessous. Dans moins de cinq jours, vous recevrez directement chez vous votre Formule Prostate et vous pourrez profiter de tous ses bienfaits pour soulager votre prostate, retrouver le sommeil et toute votre vigueur :


Oui, je réserve maintenant mes boîtes de Formule Prostate
Je suis protégé par ma garantie 100% satisfait ou remboursé
Stock limité

Références scientifiques :

[1] Phytomedicine. 1996 Sep;3(2):121-8. Inhibition of 5 α-reductase and aromatase by PHL-00801 (Prostatonin®), a combination of PY102 (Pygeum africanum) and UR102 (Urtica dioica) extracts. Hartmann RW1, Mark M, Soldati F.
[2] Schneider HJ et al., [Treatment of benign prostatic hyperplasia. Results of a treatment study with the phytogenic combination of Sabal extract WS 1473 and Urtica extract WS 1031 in urologic specialty practices]. [Article in German]. Fortschr Med. 1995 ; 113(3):37-40.
[3] Lopatkin N et al., Long-term efficacy and safety of a combination of sabal and urtica extract for lower urinary tract symptoms--a placebo-controlled, double-blind, multicenter trial. World J Urol. 2005 ; 23(2):139-46.
[4] Lopatkin N et al., Efficacy and safety of a combination of Sabal and Urtica extract in lower urinary tract symptoms--long-term follow-up of a placebo-controlled, double-blind, multicenter trial. Int Urol Nephrol. 2007 ; 39(4):1137-46.
[5] Krzeski T et al., Combined extracts of Urtica dioica and Pygeum africanum in the treatment of benign prostatic hyperplasia: double-blind comparison of two doses. Clin Ther. 1993 ; 15(6):1011-20.
[6] Belcaro G et al., Supplementary management of benign prostatic hypertrophy with Prostaquil. An 8-week registry. Minerva Gastroenterol Dietol. 2015 Oct 22
[7] Gonzales C et al., Effect of red maca (Lepidium meyenii) on prostate zinc levels in rats with testosterone-induced prostatic hyperplasia. Andrologia. 2012 ; 44 Suppl 1:362-9.
[8] Boyle P et al., Updated meta-analysis of clinical trials of Serenoa repens extract in the treatment of symptomatic benign prostatic hyperplasia. BJU Int. 2004 ; 93(6):751-6.
[9] Berges R.R. et al., Treatment of symptomatic benign prostatic hyperplasia with beta-sitosterol: a 18-month follow-up, BJU Int., May, 85(7):842-6, PMID 10792163.
[10] Safarinejad MR, Urtica dioica for treatment of benign prostatic hyperplasia: a prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled, crossover study. J Herb Pharmacother. 2005 ; 5(4):1-11.
[11] Ghorbanibirgani A et al., The Efficacy of Stinging Nettle (Urtica Dioica) in Patients with Benign Prostatic Hyperplasia: A Randomized Double-Blind Study in 100 Patients. Iran Red Crescent Med J. 2013 ; 15(1): 9–10.
[12] Schöttner M et al., Lignans from the roots of Urtica dioica and their metabolites bind to human sex ormone binding globulin (SHBG). Planta Med. 1997 ; 63(6):529-32.
[13] Shoskes DA et al., Quercetin in men with category III chronic prostatitis: a preliminary prospective, double-blind, placebo-controlled trial. Urology 1999 ; 54(6):960-3.
[14] Wilt T et al., Pygeum africanum for benign prostatic hyperplasia. Cochrane Database Syst Rev. 2002; 1.
[15] Breza J et al., Efficacy and acceptability of tadenan (Pygeum africanum extract) in the treatment of benign prostatic hyperplasia (BPH): a multicentre trial in central Europe. Curr Med Res Opin. 1998 ; 14(3):127-39.
[16] Shrivastava A et al., Various treatment options for benign prostatic hyperplasia: A current update. J Midlife Health. 2012 ; 3(1):10-9.
[17] Kristal AR et al., Brassica vegetables and prostate cancer risk: a review of the epidemiological evidence. Nutr Cancer. 2002 ; 42:1–9.
[18] Chiao JW et al., Ingestion of an isothiocyanate metabolite from cruciferous vegetables inhibits growth of human prostate cancer cell xenografts by apoptosis and cell cycle arrest. Carcinogenesis. 2004 ; 25:1403–1408
[19] Li G et al., Ammermann U, Quiros CF. Glucosinolate contents in maca (Lepidium peruvianum Chacon) seeds, sprouts, mature plants and several derived commercial products. Economic Botany. 2001 ; 55:255–262
[20] Gonzales GF et al., Red maca (Lepidium meyenii) reduced prostate size in rats. Reprod Biol Endocrinol. 2005 ; 3-5.
[21] Christudoss P et al., Zinc status of patients with benign prostatic hyperplasia and prostate carcinoma. Indian J Urol. 2011 ; 27(1):14-8.
[22] Costello LC et al., The metabolism of prostate malignancy: insights into the pathogenesis of prostate cancer and new approaches for its diagnosis and treatment. Oncol Spectr. 2001 ; 2: 452–457.
[23] Yan M et al., Differential response to zinc-induced apoptosis in benign prostate hyperplasia and prostate cancer cells. J Nutr Biochem. 2010 ; 21(8):687-94.
[24] Parsons JK et al., Metabolic factors associated with benign prostatic hyperplasia. J Clin Endocrinol Metab. 2006 Jul;91(7):2562-8.

 

Les informations de cette lettre sont publiées à titre informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Pour toute question relative à sa santé et son bien-être, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter des professionnels de santé homologués auprès des autorités sanitaires de son pays.

Les informations ou les produits mentionnés sur ce site ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s’interdit d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.

Nos compléments alimentaires sont reconnus par les utilisateurs et les prescripteurs pour leur haute qualité et leur sûreté.

Nos compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. En cas de doute, nous vous invitons à demander conseil auprès de votre spécialiste.

Pour toute autre question, veuillez consulter la rubrique FAQ de notre site internet : cellinnov.com/faqs

Vous pouvez également contacter notre service clients :


    • Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 sans interruption :
      01 86 86 00 85 (depuis la France métropolitaine)
      (00 33 1 86 86 00 85 depuis les autres pays)

  • Par courrier : Laboratoire Cell'innov - Service clients
    23 rue Balzac
    75008 Paris


Tous droits réservés Laboratoire Cell’innov™. Cette lettre d’information ne peut être utilisée à des fins commerciales sans notre accord écrit.


02/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres