LOCTOPUSVOITOU

Un pH artériel compris entre 7,38 et 7,42.

 

 

Vive le pH plus ! ! !

 

                         Secret de santé d’un noble vénitien

 

   À l'âge de 35 ans, Luigi Cornaro est un homme faible et malade.

Nous sommes en 1499. A force de boire et manger à l’excès, ce noble vénitien a ruiné sa santé. Il sent que la mort approche.

Luigi Cornaro demande alors l'aide des meilleurs médecins d’Italie.

Ils lui expliquent que ses organes sont en train de « brûler de l’intérieur » et qu’il doit impérativement modérer son alimentation.

Luigi Cornaro suit leurs recommandations. En quelques jours à peine, il ressent une nette amélioration de son état de santé.

Il décide d’aller encore plus loin et finira par suivre toute sa vie une alimentation sobre qu’il décrit de manière détaillée dans ses recueils [1].

Luigi Cornaro est mort paisiblement dans son sommeil à l'âge de 102 ans. De nos jours, c'est comme s’il avait vécu au-delà de 160 ans.

Luigi Cornaro était un homme en avance sur son temps. Sans le savoir, il avait découvert quelques-uns des secrets de longévité les plus importants.

Parmi ces secrets, il y a celui qui consiste à limiter l’inflammation, un phénomène dont les scientifiques pensent qu’il est responsable de l'apparition de la plupart des maladies chroniques et dégénératives.

 

          Quand vos organes brûlent de l’intérieur

  À l'origine, l'inflammation est une réaction naturelle de défense immunitaire face à des agressions externes (bactérie, virus, toxine, piqûre).

Votre corps va par exemple enclencher une poussée de fièvre qui va permettre de lutter contre un virus.

Mais lorsque l’inflammation est chronique, elle devient dangereuse.

Elle provoque un épuisement progressif de votre système immunitaire.

Elle peut également causer des perturbations métaboliques qui augmentent votre risque de maladies.

L’arthrose par exemple est due à une inflammation chronique des chondrocytes, des cellules qui sont censées renouveler le cartilage mais qui, lorsqu’elles sont inflammées, vont se mettre à le détruire.

On retrouve également un processus inflammatoire chez les patients diabétiques de type II. La résistance à l’insuline s’accompagne d’un niveau élevé de la cytokine pro-inflammatoire d’interleukine 6 (IL-6) qui empêche les cellules de brûler leurs réserves de masse grasse.

Les personnes en surpoids présentent également des valeurs élevées d’interleukine 6 (IL-6) et de protéine C-réactive, deux marqueurs de l’inflammation.

Dans une étude scientifique récente, le Dr Jose-Manuel Fernandez-Real (Hôpital de Gérone, Espagne) en conclut que « l’obésité apparaît de plus en plus comme une maladie inflammatoire d’origine alimentaire ».

Les facteurs d’inflammation abîment l’intérieur de nos artères. Ils provoquent à long terme de l’athérosclérose : au niveau du cœur, on risque l’infarctus (crise cardiaque). Au niveau des artères carotides et du cerveau, on risque l’AVC.

L’inflammation chronique est aussi considérée par les chercheurs comme un facteur qui peut conduire au cancer. En général, plus l’inflammation se prolonge, plus le risque de cancer s’élève.

D’après une étude publiée en 2003 dans le journal médical Neurology [2], les personnes dont les taux d’interleukine 6 augmentent le plus sont aussi ceux qui ont le risque le plus élevé de souffrir de troubles de la mémoire et de maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer.

Le stress, le manque d'exercice, des prédispositions génétiques, l'exposition aux toxines (comme le tabagisme passif) contribuent à créer de l'inflammation chronique dans votre corps.

Mais comme Luigi Cornaro l’a constaté, l'alimentation joue un rôle central dans ce processus.

 

            Comment combattre l’inflammation naturellement

 Pour combattre l’inflammation, les médecins prescrivent des médicaments anti-inflammatoires.

Le problème est que l’on sait depuis longtemps que, lorsqu'ils sont pris sur de longues périodes, ces médicaments peuvent provoquer des saignements digestifs en perforant la paroi de l'estomac et de l'intestin.

Pour diminuer les risques inflammatoires de manière naturelle et sans risque, vous devez maintenir un bon équilibre acido-basique, un facteur clé de régulation des phénomènes inflammatoires et des maladies qui y sont associées.



    L'équilibre acido-basique fait référence à l'équilibre entre les fluides acides (ex : les sucs digestifs) et alcalins (le sang) qui traversent notre corps.

 

Votre organisme doit se situer dans une zone de potentiel Hydrogène (pH) équilibré, ni trop acide ni trop alcalin afin de conserver un pH artériel compris entre 7,38 et 7,42.

Cet équilibre dépend en grande partie de votre alimentation et de la répartition entre les éléments « acidifiants » et « alcalinisants » qu'elle contient.

Aujourd'hui, notre consommation excessive d'aliments acidifiants (viandes, fromages, céréales contenant du sel...) et notre faible consommation d'aliments alcalinisants (fruits, légumes, racines et tubercules) font pencher notre équilibre acido-basique vers l'acidose chronique (excès d'acidité).

Pour maintenir un bon équilibre acide-base, votre alimentation devrait être composée de 80% d'aliments alcalinisants et 20% d'aliments acidifiants, ce qui correspond grosso modo à ce que préconisent les adeptes du régime paléo.

Il faut donc privilégier les aliments alcalinisants comme les fruits et les légumes et réduire la place faite aux aliments acidifiants comme la viande, le poisson ou les céréales.

Attention toutefois, un changement alimentaire seul peut s'avérer insuffisant pour désacidifier l'organisme en profondeur.

Des études montrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes ne permet d'éliminer que 25 à 50% des acides métaboliques qu'il faudrait neutraliser pour maintenir un équilibre acido-basique optimal [3].

Ceci serait en partie dû à l'appauvrissement en minéraux des sols utilisés pour la culture de ces aliments.

Pour cette raison, les spécialistes recommandent de compléter votre alimentation avec un supplément nutritionnel à base de minéraux alcalinisantsqui permettra de lutter en profondeur contre l'acidité et l’inflammation qui en découle.

 

       Formulation alcaline pour désacidifier l’organisme en profondeur

 Notre formule Mineral Balance contient du calcium, du magnésium, du potassium et du zinc. Ces minéraux alcalins soutiennent les réactions enzymatiques nécessaires à la désacidification de l’organisme.

Grâce à leur action désacidifiante, ils protègent vos organes contre l’inflammation et ont de nombreux bienfaits sur vos fonctions vitales.

Le calcium renforce vos os. Les résultats d'une synthèse de 15 essais menés auprès de 1 806 femmes ménopausées souffrant d'ostéoporose indiquent que la prise de calcium seul durant au moins 2 ans est plus efficace qu'un placebo pour freiner la perte osseuse [4]. En matière de prévention des fractures chez les personnes vieillissantes, les synthèses les plus récentes concluent à l'efficacité du mélange calcium-vitamine D, particulièrement chez les femmes postménopausées [5]. Votre cœur, vos muscles et votre système nerveux ont également besoin de calcium pour fonctionner correctement.

Le magnésium est indispensable à plus de 300 réactions chimiques vitales : il est essentiel pour se protéger contre les maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC, paralysie…), l'hypertension artérielle, les fragilités osseuses (fractures, ostéoporose), et le syndrome métabolique (obésité, diabète, cholestérol).

Le potassium augmente la formation osseuse et améliore le fonctionnement du système cardiovasculaire. Une étude clinique a montré également qu'un apport élevé en potassium pouvait réduire le risque d'ostéoporose [6]. Les bénéfices du potassium pour la santé osseuse seraient dus à son effet alcalinisant. Une étude portant sur 2 275 individus a montré qu'un apport accru en potassium réduisait le risque de maladies cardiovasculaires.

La haute teneur en potassium des fruits et des légumes serait également responsable d'une réduction des risques de maladies cardiovasculaires, selon une méta-analyse portant sur 11 études et incluant près de 350 000 participants [7].

Le zinc est un antioxydant puissant qui vient en soutien du drainage des acides et des effets de l'acidité sur les tissus. L'anhydrase carbonique, une metalloenzyme importante du métabolisme acide-base a en effet besoin de zinc pour assurer sa fonction [8].

Nous avons également ajouté à notre formule de la vitamine B6 qui améliore les réactions enzymatiques nécessaires à l'optimisation de votre équilibre acido-basique.

La vitamine B6 peut notamment permettre de doubler la quantité de magnésium absorbée par votre organisme [9].

Chaque minéral est apporté sous sa forme la plus bioactive

 



24/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres