LOCTOPUSVOITOU

Une racine très précieuse : l’astragale ...

 

          Une racine très précieuse : l’astragale ...

   Une substance anti-vieillissement, surnommée le "curcuma chinois" ! 

Depuis plus de trois millénaires, les médecins chinois se transmettent les secrets d’une racine très précieuse : l’astragale (astragalus membranaceus) ou huang qi (黃芪).

On l'utilisait surtout pour son rôle de "bouclier" : on l'appelait le "Protecteur Suprême", rien que ça ![1]
 
Il faut dire que l'astragale est réputée pour protéger contre les "agressions extérieures".  Elle permettrait à l'organisme de résister à la plupart des infections.
 
Au 20ème siècle, cette capacité à renforcer le système immunitaire a commencé à passionner les médecins occidentaux.
 
Très vite, l’astragale est devenue une des plantes star de la phytothérapie moderne.
 
Et pourtant, les scientifiques se demandent aujourd’hui s’ils ne sont pas passé à côté de la véritable puissance de l’astragale.
 

Une substance active incroyable au cœur de cette plante chinoise


Car jusqu’ici, son principe actif le plus intéressant n’était PAS connu.
 
Il s’agit de l’AS-IV.
 
C’est l’astragaloside IV, un des principes actifs les plus précieux de cette racine.
 
On sait aujourd'hui comment extraire et isoler cette substance active grâce à des procédés extrêmement complexes et très coûteux.
 
Mais vous allez voir, le jeu en vaut la chandelle !
 

Va-t-elle dépasser le CURCUMA ?


Déjà, des centaines de chercheurs - dans les laboratoires des universités chinoises et japonaises - sont en train d’étudier tous les effets de cette substance sur la santé…
 
… et chaque année, ce sont des dizaines d’études (j’ai répertorié exactement 522 études à ce jour) qui sont publiées pour annoncer le caractère assez EXCEPTIONNEL de AS-IV.
 
Mais là où on a le plus d’éléments aujourd’hui : c’est sur sa capacité à freiner le vieillissement[2].
 

Rajeunir de 10… 15… 20 ans ?


Aujourd’hui, les plus grands experts en médecine anti-âge pensent que l’on peut repousser de 10, 15 ou même 20 ans les limites du vieillissement.
 
C’est-à-dire de permettre à des femmes et des hommes de 80 ou 85 ans, d’être aussi vifs que des jeunes retraités de 62 ans !
 
Et pour les spécialistes, l’astragaloside IV serait un des activateurs principaux du rajeunissement !
 
Un des plus grands médecins anti-âge, le Dr Thierry Hertoghe, a lui même essayé, regardez ce qu’il en disait dans sa propre lettre :
 
« L’extrait d’astragale a restauré entièrement ma vue en six semaines” !
 
Je rappelle que le Dr Hertoghe n'est pas n'importe qui : c'est un des pionniers de la médecine anti-âge et des traitements hormonaux anti-vieilissement en Europe et aux Etats-Unis, il est le fondateur d'une grande clinique anti-âge à Bruxelles.

Couplé à un autre « activateur », le Dr Hertoghe explique que ce traitement lui a permis « de se sentir jeune intérieurement » :
 
C’est une sensation difficile à décrire, sorte de mélange de plus d’énergie et de fraîcheur, peut-être aussi une peau plus ferme”.
 
“Ma conviction est que ce type de traitement peut s’avérer très bénéfique pour les personnes âgées de plus de 40 ans”[3].
 
Comment l'AS-IV produit-elle des bienfaits aussi impressionnants ?
 
Son secret, c’est son effet sur la télomérase.
 
Vous avez peut-être déjà entendu parler des télomères et de la télomérase.
 

Dites “MERCI” à ces 3 Prix Nobel de Médecine !


On doit cette découverte à trois chercheurs, qui ont décroché le prix Nobel de médecine en 2009 : le Dr Elizabeth BlackBurn, Carol Greider et Jack Szostak.
 
Regardez ce qu’en dit le très sérieux journal Le Monde[4] :
 
“Cette découverte pourrait être la clé de la jeunesse éternelle car elle est impliquée dans le vieillissement cellulaire”.
 
La JEUNESSE ÉTERNELLE, carrément !
 
Comme souvent, les journalistes s’emballent un peu… Mais c’est vrai que ces chercheurs ont fait un pas de géant en découvrant le secret des télomères dans le processus de vieillissement.
 
A chaque fois qu’une cellule se divise, les bouts des chromosomes de cette cellule se raccourcissent : ce sont les télomères. Au bout d’un moment, ces télomères deviennent trop courts et font dégénérer la cellule.
 
C’est comme ça qu’apparaissent de nombreuses maladies du vieillissement : athérosclérose, cancer, Alzheimer, Parkinson…
 
Il existe une petite enzyme, la télomérase, qui est capable de régénérer les télomères, de les rallonger.
 
Cette enzyme est surtout présente dans les cellules liées à la reproduction et à la croissance.
 
En activant cette enzyme, on arrive à inverser le rétrécissement des télomères : et c’est comme ça que l’on pourrait ralentir - et même INVERSER le vieillissement[5].
 
Et c’est précisément ce que réussirait à faire l’astragaloside IV !
 
L'AS-IV « active » la télomérase, la substance qui répare vos télomères… qui eux-même vous protègent du vieillissement !
 
Et en plus, ce n'est pas le seul effet de l'AS-IV :
 

Cancer, Parkinson, Prise de poids : des recherches prometteuses ! 


Voici les autres bienfaits déjà étudiés par des chercheurs du monde entier sur l’astragalocide IV [6][7]:
    • Elle aiderait à contrer la prolifération des cellules malades en cas de cancer colorectal ; et même inverser la progression de lésions pré-cancéreuses  (prouvé sur l'animal, les études sont en cours sur l'homme) ;[8]

    • Des essais in-vitro montrent qu’elle pourrait réduire les séquelles d’un AVC (accident vasculaire cérébral) ; ses effets neuro-protecteurs réduiraient le risque de survenue de la maladie de Parkinson (des études montrent aussi qu’elle protège la barrière encéphalo-cérébrale) ;

  • En agissant notamment sur la résistance de la léptine (hormone de la satiété), elle vous aide à maigrir et pourrait réduire les risques d’obésité ;
 
Et ce n’est pas tout.
 
Ces extraits précieux d’astragale pourraient restaurer la vue, notamment réparer la presbytie… et même freiner la perte de cheveux !
 
Je vous l’ai dit : il ne se passe plus une seule journée sans que la recherche scientifique sur l’astragaloside IV ne fasse d’étonnantes découvertes.
 
Dans un monde idéal, tout le monde devrait pouvoir essayer cette substance pendant 2 ou 3 mois, et en observer les effets sur lui-même !
 
Mais il y a deux problèmes pratiques.
 

MESSAGE aux lecteurs : n’en achetez pas avant d’avoir lu ceci


Le premier problème, c’est sa disponibilité et sa qualité.
 
En France, rares sont les fabricants capables d’extraire correctement la substance active de l’astragale.
 
La plupart du temps, c’est de la simple poudre d’astragale que vous trouverez : attention, je ne dis pas que ce n’est pas intéressant...
 
… mais ses bienfaits n’ont rien à voir avec l’astragaloside IV.
 
Il faudrait avaler 5 boites entières de gélules de poudre d’Astragale pour obtenir l’équivalent des principes actifs contenus dans un seul complément d’astragaloside IV.
 
Je vous indiquerai où vous approvisionner en toute sécurité, mais retenez surtout ceci : il faut impérativement que les compléments aient une teneur d’au moins 90% en astragaloside IV.
 
(Faites bien attention : de nombreux sites web vendent des produits issus de la pharmacopée chinoise directement produits et conditionnés en Chine. La plupart ne sont pas contrôlés et pas fiables - on observe un vrai boom de ces “faux compléments alimentaires” depuis 3 ans).
 
Le second problème, c’est son prix qui restait très élevé.
 
Jusqu’à très récemment, seuls quelques célébrités et stars du cinéma en profitaient.
 
Dans les cliniques anti-âge américaines, les médecins de pointe en proposaient à leurs patients pour :
    • son effet sur l'élasticité de la peau et des tissus et pour protéger l’épiderme du vieillissement causé notamment par les UV ;
    • son action anti-oxydante qui ralentit le vieillissement ;
    • ses actions sur le système immunitaire des séniors, connus depuis des millénaires ;
    • ses effets anti-cancer probables ;
  • et bien sûr, son effet global sur l’organisme, qui permet de rester en bonne santé plus longtemps.
 
Mais il fallait débourser des sommes folles.
 
Ce n’est plus le cas aujourd’hui et c’est une vraie révolution qui se dessine :
 

L’astragaloside de qualité thérapeutique désormais un peu plus accessible


Ce remède n’est plus réservé aux millionnaires russes ou américains, grâce à un nouveau procédé d’extraction.
 
Des ingénieurs ont réussi la prouesse de proposer d’optimiser les process d’extraction.
 
Seuls quelques laboratoires de pointe proposent aujourd’hui l’AS-IV avec cette technologie.
 
A ma connaissance, un seul de ces laboratoires propose aussi un complément alimentaire titré à 98% d’astragaloside IV.
 
Il s'agit du laboratoire Supersmart -- et ce n'est pas très étonnant car sur les compléments alimentaires « anti-âge », ce laboratoire est assez imbattable.
 
Pour découvrir si vous aussi vous vous sentez plus fort et plus jeune avec cette substance, prenez 2 gélules par jour, soit 100 mg d’astragaloside IV, pendant 3 mois.
 
Je suis bien conscient que cela reste un investissement très important pour la plupart d’entre nous.
 
Mais si vos moyens vous le permettent, cela vaut la peine d’essayer.
 
Voici le lien pour vous procurer de l’AS-IV de haute qualité.
 
Dans quelques semaines, n’hésitez pas à partager avec moi vos observations :
    • impact sur votre peau
    • sur votre vue
    • sur votre état général
    • amélioration de votre mémoire et de votre vitalité intellectuelle
    • sur votre sexualité
    • ressentez-vous un sentiment de “rajeunissement” comme le notait le Dr Hertoghe ?
  • observez-vous d’autres bienfaits ?
 
Vos propres expérimentations contribueront à enrichir notre connaissance à tous de cette substance impressionnante !
 
A très vite.
 
Benoît Dauriac


Sources:  

[1] https://www.altheaprovence.com/blog/astragale-de-chine-protecteur-supreme/ [2] Lei Li et al., « Research review on the pharmacological effects of astragaloside IV », Fundamental &&&linical pharmacology 31, no 1 (2017): 17–36. [3] La lettre du Dr Thierry Hertoghe, novembre 2014. [4] http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/10/05/elizabeth-blackburn-carol-greider-et-jack-szostak-prix-nobel-de-medecine_1249334_3244.html#SEDcgeVI7Gi0cazQ.99 [5] Ping Liu, Haiping Zhao, et Yumin Luo, « Anti-Aging Implications OfAstragalus Membranaceus(Huangqi): A Well-Known Chinese Tonic », Aging and Disease 8, no 6 (décembre 2017): 868‑86. [6] Z. L. Zhou, P. Yu, et D. Lin, « Study on effect of Astragalus injection in treating congestive heart failure », Zhongguo Zhong xi yi jie he za zhi Zhongguo Zhongxiyi jiehe zazhi= Chinese journal of integrated traditional and Western medicine 21, no 10 (2001): 747–749. [7] Y. W. Tan, Y. M. Yin, et X. J. Yu, « Influence of Salvia miltiorrhizae and Astragalus membranaceus on hemodynamics and liver fibrosis indexes in liver cirrhotic patients with portal hypertension », Zhongguo Zhong xi yi jie he za zhi Zhongguo Zhongxiyi jiehe zazhi= Chinese journal of integrated traditional and Western medicine 21, no 5 (2001): 351–353 [8] http://www.greenmedinfo.com/article/astragalus-may-provide-ideal-complementary-treatment-chemotherapy

 

https://www.lettre-nutri-sante.com/signup-lns



02/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres