LOCTOPUSVOITOU

Vitamine D : Vos réserves sont très probablement épuisées...

      Vos réserves sont très probablement épuisées


Un dosage sanguin de vitamine D coûte 30 euros dans un laboratoire d’analyses médicales.

Vous ne serez pas remboursé, à moins de pouvoir prétendre être victime de rachitisme ou d’ostéomalacie (les os mous…).

Mais l’investissement en vaut la peine, car la vitamine D joue un rôle essentiel dans des centaines de fonctions de votre corps. Il serait trop bête d’en manquer sans le savoir.

Trois Français sur quatre manquent de vitamine D

Si vous vivez en France, il est probable que vous n’ayez plus pris de bain de soleil depuis des mois.

Vous ne sortez probablement que couvert de la tête au pied à cause de la pluie, du froid, de la neige.

Or, s’il y a un tout petit peu de vitamine D dans les poissons gras et les aliments enrichis, l’essentiel de nos apports provient de notre propre production de vitamine D, sous l’effet des rayons du soleil à la mi-journée, l’été, qui caressent notre peau.

Ne vous étonnez donc pas si, en plein hiver, votre taux de vitamine D est inférieur à 20 ng/mL, ou même 10 ng/mL.

Les études ont montré que les trois quarts des Français étaient en déficit de vitamine D [1].

Alors, il est nécessaire de corriger le problème.

Le niveau « normal » de vitamine D

Le laboratoire d’analyses vous donnera un niveau de « vitamine D circulante dans le sérum ». En termes techniques, on parle de « 25(OH)D3 ».

Ce taux de 25(OH)D3 doit être dans l’idéal entre 30 ng/mL et 60 ng/mL.

Le dosage vous sera peut-être donné en nmol/L.

Dans ce cas, le taux doit être compris entre 75 et 150 nmol/L.

Pour passer des ng/mL au nmol/L, il faut multiplier la valeur par 2,5.

Bienfaits de la vitamine D

Voici les principaux bienfaits de la vitamine D :

  • au-delà de 30 ng/mL, la vitamine D diminue votre risque de fracture, en particulier chez les femmes de plus de 65 ans concernées par l’ostéoporose [2] ;
  • augmenter votre taux de vitamine D de 12 ng/mL à 52 ng/mL fera baisser fortement, ou très fortement (plus de 50 %), votre risque de cancer du côlon, du sein, des ovaires, de la prostate et de la peau (mélanome) [3] ;
  • au-delà de 40 ng/mL, la vitamine D réduit votre risque d’infection respiratoire [4] ;
  • enfin, la vitamine D peut prévenir les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques et le cancer.

Comment augmenter mon niveau de vitamine D

Si vous êtes en dessous de 30 ng/mL, il faut corriger le problème en vous exposant au soleil à la mi-journée, aussi dénudé que possible.

Si le climat ne vous le permet pas, comme en France actuellement, vous n’avez pas d’autre choix que de prendre un complément alimentaire de vitamine D.

Prenez alors une dose allant de 1 000 à 5 000 UI par jour selon votre poids, votre déficit et votre mode de vie.

Une personne de faible corpulence, en déficit modéré et s’exposant régulièrement au soleil aura, bien sûr, besoin d’une dose moindre qu’une personne de forte corpulence, en carence totale et ne s’exposant jamais au soleil…

Sur le site du « Vitamin D Council », aux États-Unis, il est indiqué précisément combien prendre de vitamine D par jour pour chaque niveau de départ, et selon le niveau final que vous visez [5].

Les personnes très carencées (moins de 10 ng/mL) doivent prendre 10 000 UI par jour. Cela représente plus de 20 fois les apports journaliers recommandés par les autorités de santé.

Mais ne vous inquiétez pas : toutes les études ont montré que cette dose ne posait strictement aucun danger pour la santé jusqu’à 5 mois de prise quotidienne. Vous avez donc de la marge avant l’intoxication.

Au bout de 4 mois, refaites une analyse pour savoir où vous en êtes. Selon votre corpulence et votre mode de vie, votre niveau de vitamine D ne remontera pas à la même vitesse.

Votre budget vitamine D

Les analyses vous coûteront 30 euros par dosage, et je vous recommande d’en faire un chaque année, de préférence à l’automne.

À cela, il faudra ajouter le prix des compléments en vitamine D. Il y en a pour tous les goûts, selon qu’ils sont bio ou non, sur huile animale ou végétale, en gouttes ou en comprimés, à prendre en une méga-dose ou quotidiennement.

Le prix varie fortement. Ma préférence va à la vitamine D3 biologique sous forme de gouttes d’huile végétale à prendre quotidiennement. C’est la forme qui se rapproche le plus de la façon dont nous produisons naturellement la vitamine D par l’exposition au soleil.

Selon votre préférence, votre budget ira de 20 à 40 euros maximum par saison allant d’octobre à avril (le reste de l’année, il est en principe possible de s’exposer au soleil suffisamment).

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

***********


Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur TwitterPartagez sur FacebookPartagez sur PinterestPartagez sur Google +Partagez sur LinkedIn



****************************** 

Sources de cet article : 
[1] Étude SU.VI.MAX de 1997. 
[2] Arch. Intern. Med., 2009, 169 (6) : 551-561.
[3] Voir Santé Nature Innovation, n° 14, novembre 2012, « Souffrez-vous d’un déficit en vitamine D ? ».
[4] B. J. Nutr., 2011 Nov., 106 (9) : 1433-1440.
[5] https://www.vitamindcouncil.org/i-tested-my-vitamin-d-level-what-do-my-results-mean/

****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE



06/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres